Comité franco-allemand des historiens

Le 5e prix de thèse du Comité a été décerné, lors de l'AG du 30 septembre 2016,
à Marion Aballéa pour sa thèse: „Un exercice de diplomatie chez l’ennemi : l’ambassade de France à Berlin 1871-1933“

En savoir plus

A VOIR

Petit tour des blogs d’histoire germanophones

Archives mensuelles : janvier 2012

Nouvelle parution :

Ulrich Pfeil (Hg.), Mythes et tabous des relations franco-allemandes au XXe siècle (Convergences, Bd. 65), Bern u.a. Peter Lang, 2012.

Depuis la fin du XVIIIe siècle, la France et l’Allemagne se sont retrouvées face à face, opposées l’une à l’autre selon un schéma qui s’est constamment nourri de symboles et de récits de nature antagoniste. Dans la mesure où les mythes décrivent « ce qui n’a jamais existé et ce qui se perpétue », ils constituent un matériau servant à forger sa propre identité en se démarquant de celle du voisin. Par la suite, les relations franco-allemandes furent toujours et encore marquées par des conflits et des guerres, de telle sorte que l’image de l’autre comme « ennemi héréditaire » s’est solidement ancrée dans la perception mutuelle, de part et d’autre du Rhin, jusqu’au milieu du XXe siècle. Mais si les mythes politiques, en tant qu’armes mentales, peuvent être des forces motrices des conflits, ils peuvent aussi contribuer – à l’exemple des relations franco-allemandes après 1945 – à transformer les anciens « ennemis » en « amis » héréditaires. Cet ouvrage analyse les perceptions, la construction des stéréotypes, les mises en scène politiques, mais aussi les tabous et parfois les retours du refoulé.

Ulrich Pfeil (Hg.), Mythen und Tabus der deutsch-französischen Beziehungen im 20. Jahrhundert (Convergences, Bd. 65), Bern u.a. Peter Lang, 2012.

Seit dem Ende des 18. Jahrhunderts standen sich Deutschland und Frankreich feindlich gegenüber. Ihr Antagonismus wurde von einem Schema bestimmt, das sich beständig durch gegensätzliche Symbole und Narrative nährte. Indem Mythen beschreiben, «was niemals existiert hat und was weiter fortlebt», bilden sie ein identitätsstiftendes Material, mit dem sich beide vom Nachbarn abgrenzten. In der Folge blieben die deutsch-französischen Beziehungen von Konflikten und Kriegen bestimmt, so dass das Bild vom «Erbfeind» bis zur Mitte des 20. Jahrhunderts tief in der wechselseitigen Perzeption auf beiden Seiten des Rheins verankert blieb. Aber wenn politische Mythen als mentale Waffen Katalysatoren für Konflikte sein können, so können sie auch dazu beitragen – wie die deutsch-französischen Beziehungen nach 1945 zeigen -, aus ehemaligen Feinden «Erbfreunde» werden zu lassen. Dieser Band untersucht Perzeptionen, Konstruktionen von Stereotypen, politischen Inszenierungen, aber auch Tabus und bisweilen die Rückkehr von bereits überwunden geglaubten Repräsentationen.


Souscription à la collection complète Histoire franco-allemande en 11 volumes

Prix spécial internet : 330 € au lieu de 429 € Bon de souscription

Cette collection en onze volumes propose un panorama inédit de l’histoire franco-allemande – et par conséquent de l’Europe – du haut Moyen Âge au temps présent. Publiée sous la direction de Gudrun Gersmann et de Michael Werner, elle se fixe pour objectif de dépasser la perspective traditionnelle d’une étude limitée aux rapports politiques entre les deux États. Dans chacun des onze ouvrages, les auteurs donnent une analyse d’ensemble de tous les aspects des relations entre l’espace français et allemand à travers les siècles. Chaque tome est rédigé par un historien français ou allemand. Une collection incontournable pour tout lecteur intéressé par une réflexion sur l’histoire de l’Europe.

L’opération durera de 2011 à 2014 selon le calendrier prévisionnel. (titres sous réserve de modifications)


Appel à communication (date limite 15 mai 2012)

Mémoires et représentations de la déportation en Europe aujourd’hui

 Colloque de l’Université de Strasbourg (Institut d’Etudes Politiques)

Mercredi 12 et jeudi 13 décembre 2012

Organisé par le Groupe FARE : Michel Fabréguet / Danièle Henky

Voir le détail de l’appel à communication

Les propositions de communication, composées d’un abstract comprenant entre 500 et 1000 signes au maximum espaces compris et précédées d’un titre, accompagnées d’une brève biobibliographie devront être envoyées à Michel Fabréguet (michelfabreguet(at)noos.fr) et à Danièle Henky (daniele.henky(at)wanadoo.fr )

pour le 15 mai 2012 au plus tard.

Ces propositions seront examinées par un comité scientifique. Les auteurs des propositions retenues seront informés d’ici le 30 juin 2012. Les actes du colloque feront ultérieurement l’objet d’une publication.

Image

Zugang zu allen Bulletins des Komitees

Accès à tous les bulletins du Comité

Le dernier bulletin du Comité est disponible.
Vous pouvez désormais le feuilleter en ligne...