AAC/CfP: Passés recomposés : la mobilisation de références historiques dans les discours contemporains sur la démocratie

AAC/CfP: Passés recomposés : la mobilisation de références historiques dans les discours contemporains sur la démocratie/Die Vergangenheit in der Gegenwart. Historische Vergleiche in
zeitgenössischen Demokratiediskursen

Colloque/Tagung, Université de Bourgogne, Dijon, 20-21 octobre 2022

Depuis quelques années et dans le contexte de ce qui est perçu comme une crise de la démocratie, les références historiques, et notamment les parallèles avec le début des années 1930, se multiplient dans les discours sur la démocratie en Europe et aux Etats-Unis, tant du côté de ses défenseurs que de ceux qui en critiquent les déficits et le fonctionnement. Ce colloque interdisciplinaire se propose d’analyser ces phénomènes à partir des cas de démocraties « historiques » (Royaume-Uni, Etats-Unis) ainsi que de démocraties encore marquées par les expériences dictatoriales du XXe siècle (Allemagne, Italie, Espagne). Le cas de l’Amérique latine pourra également être envisagé. Il poursuit un double objectif : d’une part, contribuer à la recherche sur les usages politiques du passé et la question du « passé dans le présent » – question très actuelle dans la recherche en sciences humaines et sociales – et à la réflexion sur la crise actuelle de la démocratie ; d’autre part, dans la continuité de la recherche menée au sein de l’équipe « Individu & Nation » du Centre Interlangues/TIL, le faire à travers la rencontre et le dialogue entre des approches et objets d’études issus non seulement de cadres nationaux et d’aires culturelles différentes, mais également de différentes disciplines : civilisation, histoire, sciences politiques, études filmiques, littérature ou encore linguistique.

Délai de candidature: 31 janvier 2022
Lien vers l’AAC en français/Link zum deutschen CfP

Print Friendly, PDF & Email

Stellenangebote/Offres d’emploi – 2 Postdocs – DHIP

L’Institut historique allemand de Paris (DHIP) cherche deux postdocs, l’un·e pour le  département d’Histoire contemporaine, l’autre en Histoire numérique. Les postes sont prévus pour une durée de 3 ans (prolongeables jusqu’à 5 ans), dans le but de préparer une habilitation (allemande) ou une H.D.R., ou en général, d’écrire un « second book ».

Vous trouverez toutes les informations en suivant les liens:
https://www.dhi-paris.fr/fr/newsroom/page-detaillee/news/detail/News/chercheurse-pour-le-departement-dhistoire-contemporaine.html 
https://www.dhi-paris.fr/fr/newsroom/page-detaillee/news/detail/News/chercheurse-pour-le-departement-de-lhistoire-numerique.html .

 

Print Friendly, PDF & Email

AAC/CfP: MIGRATION, EXIL, DIASPORAS, au prisme de la rupture

AAC/CfP: Migration, exil, diasporas, au prisme de la rupture

Colloque, 19-20 mai 2022, UCO Angers

Le colloque MIGRATION – EXIL – DIASPORAS, au prisme de la rupture vient clore le programme de recherche « Ruptures » (2017-2022) du Centre de recherche Humanités et Sociétés. Tantôt expérience négative, ou même traumatisme, tantôt ouverture et renouveau ou renouvellement, la rupture est à la fois stimulante et terrifiante. Partant de ce postulat d’ambiguïté créatrice, le colloque resserre la focale sur les migrations, l’exil et les diasporas pour saisir ce qui se joue dans la rupture, en scrutant ses deux dimensions (destructrice versus créatrice). Les mobilités et circulations multiples, de plus en plus prégnantes en ce début de XXIe siècle, génèrent de profondes mutations. Elles font exploser des matrices structurantes, redessinent les territoires et produisent de nouvelles altérités, source de peurs, d’antagonismes, mais aussi d’innovations personnelles et sociétales. Deux questions centrales émergent : Comment s’articulent les tensions dynamiques engendrées par les migrations ? Une cohérence peut-elle émerger de ces mutations et basculements ?

En travaillant à diverses échelles spatiales et temporelles, l’on se propose d’élaborer une réflexion théorique et empirique autour des phénomènes d’éclatement et de reconfigurations identitaires en migration, en exil et en diaspora. Il s’agit d’identifier les enjeux politiques et sociaux de l’enracinement ou du déracinement et d’examiner la résilience des territoires, des individus et des sociétés à l’aune des mutations induites par les mobilités contraintes ou choisies. Plus profondément, on explorera la réalité et/ou la dimension de la rupture, les obstacles à la rupture totale, voire même la « contre-rupture ». Qu’elle soit réelle, imaginée ou construite, la rupture peut en effet se décliner à bien des degrés, selon que l’émigration est contrainte et violente, ou au contraire choisie – ce qui n’exclut pas la violence du basculement. Dans le premier cas se pose la question du double traumatisme (dans le pays d’origine et dans le pays de résidence) ainsi que des stratégies pour le surmonter. Le second soulève en particulier la question de « l’agentivité » (agency) des migrant.e.s, de leur degré d’indépendance vis-à-vis de leurs deux États de référence.

Organisation: Katell BRESTIC (Université d’Angers), Rocío GONZALEZ NARANJO (UCO Vannes), Brigitte PIRASTRU (UCO Angers/Université d’Angers), Gwénola SEBAUX (UCO Angers), Sheena TRIMBLE (UCO Angers)

Date de soumission des propositions: 6 février 2022

L’AAC peut être téléchargé ici.

Print Friendly, PDF & Email

CfP/AAC: Demokratie jenseits des Nationalstaats?

CfP/AAC: Demokratie jenseits des Nationalstaats? Europäisierung, Demokratisierung und Parlamentarisierung Europas seit den 1970er Jahren

Tagung, 22.-24.9.2022 (Düsseldorf)

Die Geschichtswissenschaften betonen in vielerlei Beziehungen den Zäsurcharakter der 1970er Jahre. Auch auf dem Feld der Demokratie- und Europageschichte lassen sich markante Veränderungen und Entwicklungen ausmachen. Graswurzelbewegungen etablierten neue Demokratievorstellungen, die Europäische Gemeinschaft entwickelte sich zur führenden Institution im europäischen Integrationsprozess, und der KSZE-Prozess setzte ein. Mitte der 1970er Jahre brachen die autoritären Regime in Griechenland und auf der Iberischen Halbinsel zusammen, und das Konzept eines demokratischen Europas erhielt Prägekraft als normative Ordnungsvorstellung für ein in gemeinsamen Organisationen vereinigtes Europa. Die folgenden Vertiefungen und Erweiterungsrunden des institutionalisierten Europas begleiteten dann wechselseitige Transformationsprozesse innerhalb der Gemeinschaft, der Mitgliedstaaten und der Beitrittskandidaten. Dabei tarierte sich die Statik im Bezugssystem zwischen Europa, Demokratie und Parlamentarismus stets anders aus. Die drei Variablen wurden normativ immer wieder neu verknüpft und in Beziehung zueinander gesetzt.

Dieses dynamische Beziehungsverhältnis ist Gegenstand einer gemeinsamen Tagung der Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf und der Westfälischen Wilhelms-Universität Münster, die vom 22. bis zum 24. September 2022 im Haus der Universität in Düsseldorf stattfinden wird. Im Zentrum steht die Frage nach dem Zusammenhang von Demokratisierung, Parlamentarisierung und Europäisierung: Bedingten sich die drei Prozesse wechselseitig und wirkten aufeinander ein? Die Tagung zielt interdisziplinär darauf ab, aus zeithistorischer Perspektive Ansätze der klassischen Parlamentarismusforschung mit der politischen Ideengeschichte und Europäisierungsforschung zu verbinden.

Organisation: Silke Mende (silke.mende(at)uni-muenster.de), Guido Thiemeyer (guido.thiemeyer(at)uni-duesseldorf.de) und Paul Hähnel (paul.haehnel(at)uni-duesseldorf.de). 

Alle Informationen finden Sie im CfP.

 

Print Friendly, PDF & Email

En hommage à/Im Gedenken an Prof. Dr. Jean Nurdin (1922-2021)

Professeur de civilisation allemande et d’histoire des idées à l’Université de Bourgogne jusqu’à son éméritat en 2003, Jean Nurdin, né à Fougerolles (Haute-Saône) en 1922 est décédé dans sa 99e année dans la ville de Dole, l’ancienne capitale de la Franche-Comté, à laquelle il était très attaché. Il avait soutenu en 1977 à Metz sa thèse de doctorat sur le thème de « L’idée d’Europe dans la pensée allemande à l’époque de Bismarck » qui a été publiée, sous ce titre, chez Peter Lang (Berne) en 1980. Il a également enseigné l’histoire de l’idée européenne à l’Université de Mayence. Ses recherches et réflexions tournent autour de l’idée d’Europe comme base de la construction européenne qu’il défendait avec une sorte de nostalgie. Parmi ses nombreuses communications à des colloques de l’Université de Franche-Comté auxquels il a participé, on relèvera en particulier, en 1992, sa contribution « De la fête de Hambach à Heinrich Mann » qui traite du mythe des Etats-Unis d’Europe chez les intellectuels allemands qui voyaient dans l’Europe un vecteur de démocratie et d’idées républicaines (PU de Franche-Comté 1994). En 1994, il participe une nouvelle fois au colloque « L’identité culturelle, laboratoire de la conscience européenne » organisé, sous la direction de Marita Gilli, par le laboratoire Littérature et histoire des pays de langues européennes de l’Université de Franche-Comté. Sa communication porte, dans la droite ligne de la précédente, sur «Les intellectuels allemands et l’identité culturelle de l’Europe» (PU de Franche-Comté 1995).

Dans son ouvrage Le rêve européen des penseurs allemands. 1700-1950,  publié en 2003 aux Presses universitaires du Septentrion (Villeneuve d’Ascq,  https://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100013120),  qui est comme la synthèse de ses recherches,  il exprime la crainte que « l’Europe en construction » ne réponde pas à l’idée que s’en faisaient ses initiateurs un demi-siècle plus tôt et s’éloigne de leur objectif premier de construire une fédération reposant sur le « noyau dur » de la réconciliation franco-allemande  et soit plus qu’un grand ensemble économique et commercial.  J. Nurdin ne cesse dans cet ouvrage de rappeler que les  « penseurs allemands » ont contribué à enrichir le débat sur l’Europe, son identité, sa culture, son organisation et son avenir. Dans des discours ultérieurs il rappelle aux Français le rayonnement de « l’Allemagne des écrivains et des penseurs » mais aussi de la musique et donne en exemple l’action menée, du côté français, à partir de 1945 par les  grands médiateurs que furent E. Vermeil et R. Minder, A. Grosser et J. Rovan dont il avait fait la connaissance à Nancy et à la Sorbonne. Il évoque également avec fierté le jumelage entre les villes de Dole et de Lahr où eut lieu en 1947 la première rencontre franco-allemande d’écrivains, accordant une place particulière à l’action conduite par Jean Charles Moreau, originaire de Dole, tant à Baden-Baden, capitale de la Zone française d’occupation en Allemagne, qu’à Bruxelles (voir « Rencontres inoubliables », 2015 et www.lyceebaden.net/2015/10/31/jean-nurdin/ ), Pour lui comme pour Jean Nurdin le rapprochement franco-allemand était le fondement de la construction européenne.

– Jérôme Vaillant –

Print Friendly, PDF & Email

Veröffentlichung/Publication: Daniel Hadwiger: Nationale Solidarität und ihre Grenzen

Daniel Hadwiger: Nationale Solidarität und ihre Grenzen. Die deutsche « Nationalsozialistische Volkswohlfahrt » und der französische « Secours national » im Zweiten Weltkrieg, Schriftenreihe des Deutsch-Französischen Historikerkomitees, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2021

Wie politisch war Fürsorge im Zweiten Weltkrieg? Daniel Hadwiger untersucht diese Frage am Beispiel der bedeutendsten Wohlfahrtsorganisationen des NS-Staats und des Vichy-Regimes: der Nationalsozialistischen Volkswohlfahrt (NSV) in Deutschland und des Secours national in Frankreich.

Hadwiger zeigt in einer transnationalen und vergleichenden Perspektive, wie beide Wohlfahrtsorganisationen eine soziale Funktion wahrnahmen, aber auch der Überwachung und Propaganda dienten. Er untersucht, wie durch In- und Exklusion in der Fürsorge die Idee einer deutschen Volksgemeinschaft und einer französischen Nation in- und außerhalb der nationalen Grenzen propagiert und praktiziert wurde. Als Beitrag zu einer transnationalen Gesellschaftsgeschichte des Nationalsozialismus bettet er die Fürsorge im Deutschen Reich in einen europäischen Kontext ein. Im Zweiten Weltkrieg wurden nicht nur Armeen, sondern auch Wohlfahrtsorganisationen eingesetzt, um die Bevölkerung zu beherrschen, Territorien zu gewinnen und konkurrierende Ordnungsmodelle durchzusetzen.

Für seine Dissertation hat Daniel Hadwiger 2020 den Dissertationspreis des Deutsch-Französischen Historikerkomitees erhalten.

Mehr Informationen finden Sie hier.

 

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: Dirk Rupnow, Gwénola Sebaux, Bettina Severin-Barboutie, Meryem Youssoufi, Zaihia Zeroulou (Hg./éd.): Repräsentation und Erinnerung der Migration Représentation et mémoire de la migration

Dirk Rupnow, Gwénola Sebaux, Bettina Severin-Barboutie,
Meryem Youssoufi, Zaihia Zeroulou (Hg./éd.), Repräsentation und Erinnerung der Migration/Représentation et mémoire de la migration, Innsbruck, IUP, 2021

Migration bestimmt nun schon seit einiger Zeit die politischen und gesellschaftlichen Debatten in Europa – und daran wird sich in naher Zukunft wohl auch nichts ändern. Schon vor den als krisenhaft wahrgenommenen Ereignissen im Jahr 2015 war allerdings deutlich geworden, dass die europäischen Migrationsgesellschaften des 21. Jahrhunderts, die hauptsächlich durch die so genannte „Gastarbeitermigration“ nach dem Zweiten Weltkrieg transformiert worden waren, die Perspektive der Migration und die Erfahrungen und Erinnerungen von MigrantInnen nicht oder höchstens unzureichend in ihre „kollektiven Gedächtnisse“ integriert haben, Migration und MigrantInnen in den Infrastrukturen des „kollektiven Gedächtnisses“ (Archive, Museen) wie in den hegemonialen historischen Narrativen nicht sichtbar sind und keine Stimme besitzen.
In den vergangenen Jahren ist allerdings in vielen Ländern eine deutliche Zunahme an Forschungs-, Archivierungs-, Ausstellungs- und Musealisierungsaktivitäten im Hinblick auf die jeweiligen Migrationsgeschichten zu beobachten. Unterschiedliche Akteure treten dabei auf: MigrantInnen selbst, die Zivilgesellschaft, Wissenschaft und Politik. Natürlich spielen auch die Medien mit ihren Darstellungen des Themas eine zentrale Rolle.
In Anknüpfung an diese Ansätze in Forschung, Archiven und Museen will der Sammelband Bedingungen, Formen und Effekte der Repräsentation und Erinnerung von Migration aus unterschiedlichen Perspektiven in den Blick nehmen. Mit Hilfe von Analysen der Geschichte und Gegenwart sollen Muster, Traditionen und Perspektiven der Aushandlung von Migration und Integration in unterschiedlichen Ländern untersucht und die verstärkten Bemühungen um eine Sichtbarmachung von Migrationsgeschichten sowie die damit verbundenen spezifischen Herausforderungen diskutiert werden.
Mehr Informationen finden Sie hier.

 

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: Fabian Lemmes: Arbeiten in Hitlers Europa. Die Organisation Todt in Frankreich und Italien 1940–1945

Fabian Lemmes: Arbeiten in Hitlers Europa. Die Organisation Todt in Frankreich und Italien 1940–1945 (Industrielle Welt, Bd. 96), Köln/Weimar/Wien, Böhlau, 2021, 770 S.

Wer nach Zwangsarbeit in Hitlers Europa fragt, muss über die Organisation Todt (OT) sprechen. Als größte Bauorganisation des NS-Staats führte sie in allen deutsch besetzten Gebieten kriegswichtige Arbeiten aus und spannte in großem Umfang einheimische Arbeitskräfte und Firmen ein.

Wie gelang diese Mobilisierung? Wie verhielten sich Anreize zu Zwang, was waren die Arbeits- und Lebensbedingungen? Diese Fragen beantwortet Fabian Lemmes für das besetzte Frankreich und  das besetzte Italien. Die OT bedeutete hunderttausendfache Zwangsarbeit, oft aber auch die Wahl des kleineren Übels. Lemmes zeigt, dass die Mobilisierung ohne die Kollaboration einheimischer Verwaltungen und Unternehmen nicht möglich gewesen wäre und trotz des vermeintlichen Ämterchaos der NS-Polykratie recht gut funktionierte.

Weitere Informationen finden Sie hier.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Stellenausschreibung/Offre d’emploi: Zentrum für ostbelgische Geschichte (Eupen/Belgien)

Stellenausschreibung/offre d’emploi: Zentrum für ostbelgische Geschichte (Eupen/Belgien)

Das Zentrum für Ostbelgische Geschichte V.o.G. (ZOG) fungiert seit 2014 als Vernetzungs- und Vermittlungsplattform für die Geschichtsarbeit in Ostbelgien. Das ZOG sucht zum nächstmöglichen Zeitpunkt eine Wissenschaftliche Mitarbeiterin/ einen Wissenschaftlichen Mitarbeiter (m/w/d) in Teilzeit (0.5) und unbefristet. Die Vergütung erfolgt in Anlehnung an die Entlohnungsregelung für Referenten im Bildungs- und Forschungsbereich der Deutschsprachigen Gemeinschaft Belgiens.

Mehr Information finden Sie hier.

Print Friendly, PDF & Email

Annonce/Ankündigung: Colloque international en visioconférence (12-14 avril 2021): “Pensée démocratique et conceptions socio-économiques pendant l’entre-deux-guerres »

Colloque international en visioconférence (12-14 avril 2021): « Pensée démocratique et conceptions socio-économiques pendant l’entre-deux-guerres : importance et conséquences d’un débat sociétal majeur en Allemagne, en France, en Angleterre et en Europe centrale »

La principale réussite des années d’entre-deux-guerres fut probablement une certaine relance économique, y compris l’expansion de l’Etat providence. Malgré des différences significatives entre les divers pays européens, la « démocratie sociale » devint à travers l’Europe le terme regroupant de nombreux traits de ce que nous définissons aujourd’hui par « Etat providence démocratique ». Dans ce contexte, le colloque abordera les questions suivantes : Quel était l’impact du discours économique et de celui de la politique de protection sociale en particulier sur les liens entre la population et la démocratie ? Comment se sont articulées, au plus tard depuis le début de la crise économique mondiale de la fin des années 1920, les critiques adressées à la démocratie et celles adressées à la théorie économique du libéralisme classique ? De quelle manière les ennemis décidés de la démocratie libérale se sont-ils aussi emparés de l’argument de la protection sociale pour établir des systèmes autoritaires, voire des dictatures ?

Lien vers le programme

Lien vers le PFR: http://cegil.univ-lorraine.fr/content/quelles-democraties

Inscription obligatoire par courriel à reiner.marcowitz(at)univ-lorraine.fr et annette.lensing(at)unicaen.fr

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: Sylvie Toscer-Angot, La reconnaissance de l’islam dans le système éducatif allemand des années 1990 à 2015

Sylvie Toscer-Angot, La reconnaissance de l’islam dans le système éducatif allemand des années 1990 à 2015, PUAM, 2021

Le défi de la reconnaissance institutionnelle de l’islam est à l’ordre du jour en Allemagne depuis le début du XXIe siècle. Le dispositif régissant les relations entre l’État et les Églises, caractérisé par une reconnaissance de groupes religieux comme « corporations de droit public », par l’existence d’un impôt cultuel, par des cours de religion confessionnels dans les écoles publiques… est fort éloigné du dispositif français marqué par une stricte séparation des Églises et de l’État et par la laïcité scolaire. Il suffit pour s’en convaincre de mettre en parallèle la décision de la Cour constitutionnelle fédérale allemande du 27 janvier 2015 – autorisant les enseignantes de confession musulmane à porter un voile à l’école – et la loi française de mars 2004 sur les signes religieux dans les écoles publiques, qui interdit aux élèves le port de signes ou tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse. À travers une analyse de l’enseignement religieux islamique à l’école et de la théologie islamique à l’université en Allemagne, Sylvie Toscer-Angot réinterroge le dispositif traditionnel des relations entre l’État et les Églises chrétiennes outre-Rhin. Elle montre quels sont les enjeux et les difficultés pour étendre le système existant à l’islam et dans quelle mesure les réponses apportées dans les différents Länder sont le reflet de cultures particulières et de cadres constitutionnels et institutionnels spécifiques.

Pour plus d’informations, consulter le site de l’éditeur.

Bon de commande

 

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: Diplomatie patronale aux frontières: Les relations des chambres de commerce frontalières françaises avec leurs homologues allemandes (1945 – milieu des années 1980)

Martial Libera, Diplomatie patronale aux frontières: Les relations des chambres de commerce frontalières françaises avec leurs homologues allemandes (1945 – milieu des années 1980), Droz, 2019

Quels sont la nature, les thématiques et les enjeux des relations que les chambres de commerce allemandes et françaises ont nouées le long de leur frontière commune de la fin de la Seconde Guerre mondiale au milieu des années 1980 ? Ces relations présentent-elles des singularités au regard des rapports qu’entretiennent d’autres acteurs franco-allemands ? C’est à ces questions que répond l’ouvrage de Martial Libera. Pour ce faire, il retrace l’action internationale des compagnies frontalières, analyse leurs réseaux comme les moyens de leur influence et montre que les relations entre compagnies françaises et allemandes s’articulent à différentes échelles de décision : espace régional transfrontalier, espace national de part et d’autre du Rhin, espace européen, voire mondial. Dans cette optique, le livre met au jour l’approche originale, « par le bas », que les chambres de commerce ont de la construction européenne. Au croisement de l’histoire des relations internationales, de l’histoire politique et économique, de celle des représentations également, cette enquête débouche sur une étude stimulante et inédite d’une certaine « diplomatie patronale aux frontières ».

Pour plus d’informations, consultez le site de l’éditeur

 

Print Friendly, PDF & Email

CfP: Die NS-Prozesse der 1950er und 2000er-2010er Jahre/Chronique judiciaire et mémoire du nazisme en Allemagne (années 1950 et 2000/2010)

CfP: Die NS-Prozesse der 1950er und 2000er-2010er Jahre: Gerichtsberichterstattung und Erinnerung an den Nationalsozialismus in Deutschland, Österreich und Frankreich/Des criminels nazis peu connus du grand public sous le feu des projecteurs : Chronique judiciaire et mémoire du nazisme en Allemagne, Autriche et France

Besançon, 3.6.2021 / Dijon, 24.9.2021

Veranstalterinnen/Organisatrices: Prof. Dr. Marie-Bénédicte Vincent, Professorin für Neuere Geschichte, Université de Franche-Comté, Besançon, Frankreich/Dr. habil. Nathalie Le Bouëdec, Maître de conférences für civilisation allemande, Université de Bourgogne, Dijon, Frankreich

Zusammenfassung: Wie wirkten sich NS-Prozesse auf die tradierte Erinnerung an den Nationalsozialismus in Deutschland, Österreich und Frankreich aus und welche Rolle spielte dabei die Gerichtsberichterstattung, die als Vermittlerin zwischen der Arena des Gerichts und der Öffentlichkeit fungiert? Dieser Fragenkomplex wird Gegenstand der zwei interdisziplinär angelegten Tagungen sein, die sich sowohl an Historiker als auch an Politik-, Rechts- und Medienwissenschaftler wenden. Dabei werden zwei Zeiträume im Mittelpunkt stehen: die 1950er Jahre (1. Tagung, Besançon, 3. Juni 2021) und die 2000er-2010er Jahre (2. Tagung, Dijon, 24. September 2021).

Résumé: Ce projet interdisciplinaire, qui s’adresse à des chercheurs en histoire, études germaniques, droit et sciences de l’information et de la communication, vise à analyser l’impact des procès de criminels nazis peu connus du grand public sur la transmission de la mémoire du nazisme en France, en Allemagne et en Autriche en se penchant sur deux moments peu investis par la recherche, les années 1950 et les années 2000-2010 à partir de la chronique judiciaire (comptes rendus dans la presse, la radio, la télévision et sur internet), qui fait le lien entre l’arène du tribunal et l’opinion. Le projet s’articulera en deux journées d’études, qui auront lieu respectivement à Besançon le 3 juin 2021 et à Dijon le 24 septembre 2021.

Bewerbungsfrist/date de soumission des propositions: 14.4.2021

Link zum CfP

Lien vers l’appel à communication

 

Print Friendly, PDF & Email

Offre d’emploi/Stellenausschreibung: enseignant contractuel en allemand spécifique – université de Lille

Procédure d’un recrutement d’un enseignant contractuel en allemand spécifique (qui n’assure pas des enseignements d’allemand, mais des enseignements de droit ou de science politique en allemand) au second semestre 2020/2021 – université de Lille

Service prévu : 14 groupes de 18h, souvent avec un nombre limité d’étudiants (sauf en licence DIDE).

  • L1 Droit : intro au droit constitutionnel (18h)
  • L1 DIDE :
  1. langue juridique en allemand (18h)
  2. intro au système juridique en allemand :(18h)
  • L1 SPO/AES : L’Allemagne : questions politiques, économiques, sociales et culturelles (18h)
  • L2 droit : intro au droit civil  (seulement 4 étud inscrits pour le moment) (18h)
  • L2 DIDE :
  1. droit pénal en allemand (18h)
  2. droit pénal approfondi en allemand (18h)
  • L2 SPO/AES  : L’Allemagne : questions politiques, économiques, sociales et culturelles (18h)
  • L3 droit : Libertés fondamentales appliquées (18h)
  • L3 DIDE :
  1. droit des affaires en allemand (18h)
  2. Droit des sociétés en allemand (18h)
  • L3 SPO/AES : Le système allemand : fédéralisme, ordre libéral et démocratique allemand (18h)
  • M1 DIDE : europarecht(rechtssprache) (18h)
  • Autres M1 confondus  : allemand (18h)

Le poste est publié sur le site de l’université (https://www.univ-lille.fr/index.php?id=110&no_cache=1) rubrique contractuels enseignants.

Les candidats doivent déposer leur candidature sur l’application ESUP (https://recrutements-contrens.univ-lille.fr/login).

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: The Environment and the European Public Sphere: Perceptions, Actors, Policies

Christian Wenkel, Eric Bussière, Anahita Grisoni, Hélène Miard-Delacroix (eds.), The Environment and the European Public Sphere: Perceptions, Actors, Policies, The White Horse Press, 2020

Since the 1970s, environmental issues have become a major concern for European citizens and thus for European politicians. In the same time frame the political sphere in Europe, and in particular within the European Union, has also been undergoing major transformations. Dealing with environmental issues over more than fifty years in a historical perspective enables us to gain a better understanding of these transformations, notably the emergence of a European public sphere and how this is changing decision-making processes. Drawing on recent research results from various disciplines, including history, sociology, law and political sciences, this volume addresses the methodological challenge of a European perspective on a transnational subject – one that is commonly distorted by a national prism. It shows how perceptions of the environment are increasingly converging and how these convergences of views across political or linguistic borders in the long run exert an undeniable influence not only on political debates but also on political decisions across Europe. Revealing European characteristics of perceptions, debates and policies, this volume contributes to a history of Europeanisation beyond the usual political turning points and limits.
Weitere Informationen zur Publikation, finden Sie hier.
Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: Die « Cité nationale de l’histoire de l’immigration » im Palais de la Porte Dorée

Gwendolin Lübbecke, Die « Cité nationale de l’histoire de l’immigration » im Palais de la Porte Dorée, Transformationen eines Kolonialpalastes von der « Exposition coloniale » 1931 bis heute, Schriftenreihe des Deutsch-Französischen Historikerkomitees, Franz Steiner Verlag, 2020

Der Palais de la Porte Dorée wurde 1931 ursprünglich als Kolonialpalast für die Exposition coloniale internationale erbaut. Er hat seitdem verschiedene Museumstypen beherbergt und dient heute dem Musée nationale de l’histoire de l’immigration als Bleibe. Damit handelt es sich um einen doppelten Erinnerungsort: des Kolonialismus und der Immigration. Die kontinuierliche Entwicklung der ‘musealen Schichten’ des Palais erlaubt es Gwendolin Lübbecke, an diesem Ort die Veränderungen des Umgangs mit der kolonialen Vergangenheit von 1931 bis 2016/17 zu untersuchen. Entscheidend ist dabei die Frage nach den Bezügen zwischen Kolonialismus und Immigration, die von der heutigen Institution aufgemacht wird. Es zeigt sich eine bemerkenswerte Konstanz in der Inszenierung des Anderen /Fremden als nützlichem Beitrag zur nationalen (französischen) Gesellschaft, Kultur und Wirtschaft – sowohl zu Zeiten des Kolonialmuseums als auch nach der Umgestaltung in ein Immigrationsmuseum. Obwohl die Definition des Anderen / Fremden selbst extremen Wandlungsprozessen unterworfen war, ist seine museale Inszenierung doch diesem konstanten Leitmotiv unterworfen.

Weitere Informationen zur Publikation finden Sie hier.

Informationen zur Schriftenreihe des Deutsch-Französischen Historikerkomitees

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: 24 heures de la vie en RDA

Emmanuel Droit, 24 heures de la vie en RDA, Paris, PUF, 2020

Il y a trente ans, le Mur de Berlin s’effondrait, presque sans bruit, sans violences. Avec lui, un monde prenait fin et se révélait au grand jour : le monde secret de la RDA, cette autre Allemagne, grandie à l’ombre de la dictature, sous la menace omniprésente de la Stasi. Comment vivait-on en Allemagne de l’Est dans les années 1970 ? Que pouvait être le quotidien au sein d’une société marquée par l’absence de libertés fondamentales, celles de parler, de se mouvoir, de s’exprimer? De l’école au supermarché, de l’entreprise aux immeubles en préfabriqué, ce sont neuf scènes de la vie en RDA que nous propose Emmanuel Droit. Il nous aide ainsi à comprendre ce que fut le projet politique est-allemand, ce laboratoire du socialisme d’État, construit sur les ruines du IIIe Reich, et qui prit fin au matin du 3 octobre 1990.

Pour plus d’informations, consulter le site de l’éditeur

 

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: Ordnung durch Sprache, Francophonie zwischen Nationalstaat, Imperium und internationaler Politik

Silke Mende, Ordnung durch Sprache, Francophonie zwischen Nationalstaat, Imperium und internationaler Politik, 1860-1960, Berlin, De Gruyter Oldenbourg, 2020

Francophony became a political project in the last third of the 19th century, one that continued to operate until decolonization. The book examines the actors, ideas, and practices of language and language politics as a seismograph of French self-consciousness and as an instrument for maintaining politico-cultural order. This study focuses on the complex interplay between the French nation state, its empire, and international politics.

 

Link zu Inhaltsverzeichnis und Verlag

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne

Dorothee Röseberg/Monika Walter (Hg.): Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne, Berlin, Trafo Wissenschaftsverlag, 2020, 343 S.

30 Jahre nach dem Mauerfall, der das Ende der DDR einläutete und zum Beitritt der DDR zur Bundesrepublik Deutschland vor nunmehr ebenfalls 30 Jahren führte, wird dieser Band in der Reihe der Abhandlungen der Leibniz-Sozietät der Wissenschaften zu Berlin veröffentlicht. In ihm sind Beiträge versammelt, die größtenteils auf Vorträge anlässlich einer internationalen Tagung zurückgehen, die von der Leibniz-Sozietät im September 2019 in Berlin veranstaltet worden ist.

Link zum Inhaltsverzeichnis

Print Friendly, PDF & Email

AAC/CfP: Allemagne, 30 ans après: de l’unification à l’unité? / Deutschland, 30 Jahre danach: Von der Vereinigung zur Einheit?

Colloque/Kolloquium

AAC/CfP

Allemagne, 30 ans après: de l’unification à l’unité? / Deutschland, 30 Jahre danach: Von der Vereinigung zur Einheit?

Ce colloque veut être le lieu d’une discussion sur l’unification des deux Allemagnes et s’interroger tant sur les pratiques de fabrication de l’unité que sur les réalités vécues par les acteurs de cette union des deux États allemands. L’unification a, en effet, été le résultat de multiples activités sectorielles : harmoniser les régimes juridiques ou les formes de propriété, créer des institutions politiques, mettre en cause la responsabilité des personnels liés à la République démocratique allemande (RDA), produire des récits communs, saisir des opportunités de mobilité professionnelle et géographique, ou encore faire avec les ruptures biographiques engendrés e.a. par l’instabilité des emplois etc. L’ambition de ce colloque est de permettre à des représentant.e.s de différentes disciplines des sciences humaines et sociales d’échanger sur les manières de faire l’union et sur les conséquences vécues de l’unification.

Date et lieu du colloque: 1er-2 octobre 2020 à Strasbourg

Organisateurs: Maison interuniversitaire des sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), la Maison des sciences de l’Homme de Lorraine (MSHL) et le Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA)

Les propositions sont à adresser jusqu’au 6 mars 2020 à germanopole(at)misha.fr

Téléchargez l’AAC en version française

******

Diese Tagung soll Gelegenheit zu einer Debatte über die Vereinigung der beiden deutschen Staaten geben und die praktische Herstellung der Einheit ebenso wie die gelebte Wirklichkeit der Akteure dieses Prozesses untersuchen. Tatsächlich erfolgte die Vereinigung ja auf mehreren Ebenen: Angleichung der Rechtssysteme und der Eigentumsverhältnisse, Schaffung politischer Institutionen, Überprüfung der Verantwortlichkeiten von Funktionären der Deutschen Demokratischen Republik (DDR), Produktion gemeinsamer Erzählungen, Ergreifung der neuen Möglichkeiten zur beruflichen und geographischen Mobilität, Umgang mit den u.a. durch die Instabilität der Beschäftigungsverhältnisse bedingten biographischen Brüche, usw. Das Ziel dieser Tagung ist, Vertreter/-inne/-n unterschiedlicher geistes- und sozialwissenschaftlicher Disziplinen zu erlauben, sich über die Arten, die Einheit „zu machen“, und über die Konsequenzen der Vereinigung auszutauschen.

Datum und Ort: 1.-2.10.2020 in Straßburg

Organisatoren: Maison interuniversitaire des sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), la Maison des sciences de l’Homme de Lorraine (MSHL) und das Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA)

Die Vorschläge müssen spätestens bis zum 6. März 2020 an folgende Adresse geschickt werden: germanopole(at)misha.fr

Link zum CfP (deutsch)

Print Friendly, PDF & Email

AAC: Journée d’études « Ruptures et normes : déclinaisons et degrés de non-conformité »

AAC/CfP

Journée d’études « Ruptures et normes : déclinaisons et degrés de non-conformité »

3 avril 2020, Université catholique de l’Ouest – Angers

Cette journée d’étude s’inscrit dans le programme des rencontres scientifiques « Ruptures » de l’équipe de recherche pluridisciplinaire LÉMIC. Ce programme a été inauguré par deux journées d’étude intitulées « Ruptures : Approches méthodologiques » (novembre 2017 et juin 2018), puis approfondi par deux autres journées « Penser la rupture : définitions et représentations » (novembre 2018) et « Les ruptures de l’Anthropocène » (avril 2019). Cette cinquième journée d’étude a pour but d’interroger le concept de « ruptures » par le biais des normes. En articulant les deux notions, la question de la non-conformité semble s’imposer comme objet d’analyse.

L’individu se construit comme membre d’une société et d’une culture donnée en assimilant et en incarnant un ensemble de normes et de valeurs imposées par cette société et cette culture. Il est donc attendu d’une personne qu’elle soit conforme, que son apparence, son comportement, son modèle de pensée, et plus globalement son identité correspondent aux normes. Toutefois, bien que les forces incitant à la conformité soient puissantes, et que la conformité soit ainsi omniprésente, la non-conformité et la tendance à être en rupture avec les normes est également très répandue. Un individu ou un groupe peut être non-conforme de manière non-intentionnelle ou peut au contraire choisir de transgresser les normes.

La non-conformité peut être perçue selon deux points de vue divergents. Un regard normatif construit la non-conformité comme une transgression allant de l’excentricité à la monstruosité en passant par la marginalité et la déviance. En revanche, une personne non-conformiste peut se considérer comme innovatrice, créatrice ou bien résistante, militante ou rebelle. En déconstruisant les normes, la non-conformité ne sert-elle pas à construire un nouvel ordre, composé de nouvelles normes, évitant ainsi la stagnation sociale et permettant aux individus de rendre possible d’autres façons de vivre et d’être ? Comment une société ou une culture gère-t-elle les forces à la fois déconstructrices et constructrices de la non-conformité ? Comment limite-t-elle la non-conformité pour maintenir l’ordre social (mépris / ostracisme /marginalisation / suppression) ? Du point de vue de l’individu, quelles stratégies adopte-t-on pour vivre / manifester / performer la non-conformité (capitulation, subversion, rébellion) ? Quelles sont les répercussions concrètes de la non-conformité pour l’individu, la société ou la culture ?

Il s’agira d’analyser ce qui émerge de l’articulation des notions de « ruptures » et de « normes », en s’intéressant à des problématiques relevant de thématiques scientifiques diverses : identités genrées, sexuelles, racisées, culturelles, religieuses ; citoyennetés ; migrations ; déviances sociales, culturelles, linguistiques ; idéologies, etc.

La journée d’études se tiendra le 3 avril 2020 à l’Université catholique de l’Ouest, à Angers.

Les propositions de communication ne devront pas excéder les 500 mots. Elles comporteront : Nom, prénom, rattachement institutionnel, courriel, titre de la communication. Elles seront accompagnées d’un court CV.

Les propositions sont à envoyer avant le 6 janvier 2020 à :

emilie.marolleau(at)uco.fr ; sheena.trimble(at)uco.fr

Voir l’intégralité de l’appel à communication

Print Friendly, PDF & Email

AAC: 15e Colloque du CFAH 2020/CfP: 15. Kolloquium des DFHK 2020

15e Colloque du CFAH 2020/15. Kolloquium des DFHK 2020

Call for Papers

„France, Allemagne, Afrique : représentations, transferts, relations“ /

„Frankreich, Deutschland, Afrika: Repräsentationen, Transfers, Beziehungen“

 

Erschien Afrika in der Kolonialzeit als ein europäisches „Laboratorium der Moderne“, so ist es heute auch in der öffentlichen Wahrnehmung bzw. in den intellektuellen Debatten Teil der Geschichte und Zukunft der Welt geworden. (De l’Estoile 2004; Lachenal 2010) In seinem Essay „Afrotopia“ kritisiert der senegalesische Wirtschaftswissenschaftler und Schriftsteller Felwine Sarr den westlichen Mythos der Entwicklung, der auf die afrikanischen Gesellschaften projiziert wurde und wird. Er ruft zu einer Dekolonisierung dies- und jenseits der Méditerranée auf, damit Afrika wieder das „spirituelle Zentrum der Welt“ werden könne. (Sarr 2019)

Dieses Plädoyer für einen Paradigmenwechsel im Sinn einer „neuen relationalen Ethik“ (Savoy/Sarr 2019) nimmt das Deutsch-Französische Historikerkomitee zum Anlass, seine 15. Jahrestagung der deutschen und französischen Geschichte des afrikanischen Kontinents, sowie umgekehrt der afrikanischen Geschichte Frankreichs und Deutschlands im 19. und 20. Jahrhundert zu widmen. (…)

Das Kolloquium findet vom 12. bis 14. November 2020 im Centre Marc Bloch in Berlin statt.

Interessent*innen werden gebeten, den Titel ihres Vortrags, ein Abstract (maximal 500 Wörter) sowie ihren Lebenslauf (1 Seite) in deutscher, englischer oder französischer Sprache bis zum 31. Oktober 2019 per E-Mail in einer Datei an folgende Adresse zu richten: Anne Kwaschik (sekretariat.kwaschik@uni-konstanz.de)

Alle Informationen finden Sie unter folgendem Link (CfP)

***

Appréhendé à l’époque coloniale comme le « laboratoire de la modernité » européenne (De l’Estoile 2004, Lachenal 2010), le continent africain est aujourd’hui partie intégrante de l’histoire et de l’avenir de l’Europe mais aussi du monde. Dans son essai Afrotopia récemment traduit en allemand, l’économiste et écrivain sénégalais Felwine Sarr dénonce le mythe occidental du développement projeté sur les sociétés africaines et appelle à décoloniser les esprits de par et d’autre de la Méditerranée pour permettre aux Afriques de redevenir le « poumon spirituel du monde ». (Sarr 2016)

Ce plaidoyer pour un changement de paradigme s’inscrit dans une relation Europe-Afrique à refonder. Indépendamment de leurs histoires nationales propres, l’Allemagne et la France partagent avec d’autres puissances coloniales comme la Grande-Bretagne les mêmes discours idéologiques, les mêmes pratiques socio- et biopolitiques. Leurs perspectives (post)coloniales sur l’Afrique se réfèrent constamment l’une à l’autre, elles s’enchâssent parfois. Partant de ces réflexions, Le 15colloque du CFAH entend interroger cette histoire croisée entre la France, l’Allemagne et le continent africain pour les XIXet XXsiècles. (…)

Le colloque se tiendra du 12 au 14 novembre 2020 au Centre Marc Bloch à Berlin.

Prière d’envoyer par courriel votre proposition de contribution (500 mots max.) muni d’un titre, et un bref CV (1 page) en allemand, français ou anglais avant le 31 octobre 2019 à l’adresse suivante : Anne Kwaschik (sekretariat.kwaschik@uni-konstanz.de)

Voir l’intégralité de l’appel à communication

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: Processus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration

Gwénola Sebaux (dir.), Processus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration, Regards croisés, Villeneuve d’Ascq, Septentrion, 2019

Fondé sur des recherches novatrices, ce livre analyse les ressorts et les finalités de la transmission en contexte migratoire et post-migratoire. La réflexion est d’une extrême actualité, à l’heure où l’Europe est confrontée à la plus grave crise migratoire de son histoire. Et alors que les sociétés européennes sont confrontées au défi multiculturel et multicultuel et peinent à inventer un nouveau modèle pour le « vivre ensemble ».
Print Friendly, PDF & Email

Publication/Veröffentlichung: France and the German Question, 1945-1990

Frédéric Bozo/Christian Wenkel (Hg.), France and the German Question, Berghahn, 2019

 

In the immediate aftermath of World War Two, the victors were unable to agree on Germany’s fate, and the separation of the country—the result of the nascent Cold War—emerged as a de facto, if provisional, settlement. Yet East and West Germany would exist apart for half a century, making the ‘German question’ a central foreign policy issue—and given the war-torn history between the two countries, this was felt no more keenly than in France. Drawing on the most recent historiography and previously untapped archival sources, this volume shows how France’s approach to the German question was, for the duration of the Cold War, both more constructive and consequential than has been previously acknowledged.

Lien direct vers l’éditeur/Verlag

Print Friendly, PDF & Email

Fraternisations franco-allemandes en temps de guerre / Deutsch-französische Fraternisierungen in Kriegszeiten

Vient de paraître/Neuerscheinung:

Etienne Dubslaff / Paul Maurice / Maude Williams (éd.), Fraternisations franco-allemandes en temps de guerre / Deutsch-französische Fraternisierungen in Kriegszeiten, Perspectives interdisciplinaires des fraternisations lors des conflits franco-allemands contemporains (1799–1945) / Interdisziplinäre Ansätze zu den Fraternisierungen in den neuzeitlichen deutsch-französischen Konflikten (1799-1945), Schriftenreihe des deutsch-französischen Historikerkomitees – vol. 16, Steiner Verlag, 2019

Des guerres napoléoniennes du XIXe siècle aux deux guerres mondiales du XXe siècle, l’Allemagne et la France n’ont cessé de se faire la guerre. Les rencontres humaines ont été marquées par la violence et la destruction. Dans l’historiographie, les guerres et les occupations qui y sont associées sont considérées avant tout comme des moments de violence et, depuis quelques années, également comme des moments d’échange culturel. Cependant, jusqu’à présent, la recherche n’a pas accordé suf- fisamment d’attention à la fraternisation entre les soldats des armées ennemies, mais aussi entre les soldats et la population occupée, qui constituent cependant un aspect important des guerres franco-allemandes des XIXe et XXe siècles. Ces fraterni- sations témoignent de rencontres qui, malgré les circonstances de la guerre et les obstacles (crimes, géographie, langue et men- talité), n’ont pas seulement été violentes mais aussi pacifistes et amicales. Dans leurs contributions, les auteurs examinent le phénomène de la fraternisation (ses caractéristiques, ses méca- nismes et ses formes d’expression) sur les plans social, politique, historique et culturel. La représentation artistique et la mémoire des fraternisations jouent également un rôle central dans ce volume.

Von den napoleonischen Kriegen im 19. Jahrhundert bis hin zu den zwei Weltkriegen des 20. Jahrhunderts führten Deutschland und Frankreich immer wieder Krieg gegeneinander. Die damit einhergehenden menschlichen Begegnungen waren von Gewalt und Zerstörung geprägt – dementsprechend werden in der Historiographie Kriege und Besatzungszeiten vornehmlich als Momente der Gewalt untersucht, seit einigen Jahren aber auch als Momente des kulturellen Austausches. Den Fraternisierungen zwischen den Soldaten verfeindeter Armeen oder zwischen Soldaten und der besetzten Bevölkerung schenkte die Forschung bisher jedoch nur unzureichend Beachtung. Dabei bilden sie einen wichtigen Aspekt der deutsch-französischen Kriege: Sie zeugen von Begegnungen, die trotz der kriegerischen Umstände und der strafrechtlichen, geographischen, sprachlichen und psychischen Hindernisse nicht nur gewalttätig, sondern auch pazifistischer und freundschaftlicher Natur waren. In ihren Beiträgen untersuchen die Autorinnen und Autoren das Phänomen der Fraternisierung, seine Charakteristika, Mechanismen und Ausdrucksformen auf sozialer, politischer, historischer und kultureller Ebene. Auch die künstlerische Darstellung und die Erinnerung an die Fraternisierungen spielen dabei eine zentrale Rolle.

Schriftenreihe des deutsch-französischen historikerkomitees – vol. 16

Voir le flyer/Flyer

Lien direct vers l’éditeur/Verlag

Print Friendly, PDF & Email

CfP: Pensée démocratique et conceptions socio-économiques pendant l’entre-deux-guerres/Demokratisches Denken und sozio-ökonomische Konzepte in der Zwischenkriegszeit

AAC: Pensée démocratique et conceptions socio-économiques pendant l’entre-deux-guerres : importance et conséquences d’un débat sociétal majeur en Allemagne, en France, en Angleterre et en Europe centrale

Colloque international à l’Université de Lorraine (Metz) : 25-27 mars 2020

Date limite d’envoi des propositions : 31 octobre 2019

Parmi les principaux acquis des années d’entre-deux-guerres figure certainement le déploiement del’État providence. Malgré des différences significatives entre les divers pays européens, la « démocratie sociale » devint à travers toute l’Europe un terme regroupant de nombreux traits de ce que l’on qualifie aujourd’hui d’« État providence démocratique ». Cette dynamique est tellementmanifeste qu’on a pu parler d’« un moment social-démocratique » (Sheri Berman) dans l’Europe de l’entre-deux-guerres. Pour autant, au sortir de la Première guerre mondiale, dans un contexte de retour aux économies de paix et face à la crise manifeste de la théorie libérale confrontée aux grandescrises économiques des années 1920, les interrogations sur l’articulation entre la politique et l’économie et sur le rôle de l’État dans l’économie sont nombreuses. La question de la « démocratie économique », c’est-à dire de l’organisation démocratique de l’économie, devient un des enjeuxcentraux, auquel sont confrontés tous les acteurs de la démocratie. (…)

Voir l’appel détaillé

CfP: Demokratisches Denken und sozio-ökonomische Konzepte in der Zwischenkriegszeit : zur Bedeutung und Wirkung einer gesellschaftlichen Debatte in Deutschland, Frankreich, Großbritannien und Mitteleuropa

Internationale Tagung an der Universität Lothringen (Metz): 25.-27.3. 2020

Einsendeschluss der Vortragsvorschläge: 31.10.2019

Zu den größten Errungenschaften der Zwischenkriegszeit gehörte sicherlich der Ausbau des Wohlfahrtstaates. Trotz der erheblichen Unterschiede zwischen den verschiedenen Ländern Europaswurde die „soziale Demokratie“ europaweit ein Sammelbegriff für das, was heute als „demokratischer Wohlfahrtsstaat“ verstanden wird. Diese Dynamik ist derart offensichtlich, dass man von „einem sozialdemokratischen Moment“ (Sheri Berman) im Europa der Zwischenkriegszeit hat sprechenkönnen. Trotzdem stellen sich, ausgangs des Ersten Weltkrieges, angesichts der Rückkehr zur Friedenswirtschaft und der offensichtlichen Krise der liberalen Theorie, zahlreiche Fragen zum Verhältnis von Politik und Wirtschaft und zur Rolle des Staates. Die Frage der „Wirtschaftsdemokratie“, d.h. der demokratischen Ordnung der Wirtschaft wird eines der zentralen Themen, der sich alle demokratischen Akteure stellen müssen. (…)

Siehe den Call

Print Friendly, PDF & Email

Zeitschrift Symposium culture@kultur

Liebe Kolleg*innen, cher(e)s ami(e)s du franco-allemand,

ich freue mich sehr, Ihnen/Euch, die neue kulturwissenschaftliche Zeitschrift Symposium culture@kultur vorzustellen. Sie widmet sich  verschiedenen Herangehensweisen der Kulturforschungen in Frankreich und in Deutschland, thematisiert Begriffe, Konzepte und epistemologische Grundlagen. Über Frankreich und Deutschland hinaus versucht sie den internationalen Dialog, möchte interessante Arbeiten grenzüberschreitend bekannt machen und schließlich auch institutionelle Entwicklungen und für die Praxis relevante  Erfahrungen in diesem Forschungsfeld verfolgen.

https://content.sciendo.com/view/journals/sck/sck-overview.xml

Jede Anregung und aktive Teilnahme an der Gestaltung eines Heftes ist willkommen.

Ich möchte allen danken, die mich über die vielen Jahre hinweg, in denen dieses Projekt gereift ist, unterstützt haben.
Bonne lecture!

Dorothee Röseberg

Print Friendly, PDF & Email

L’histoire intersectionnelle. Pertinences. Potentiels. Limites / Geschichte intersektional. Relevanz. Potenziale. Grenzen

Chères et chers collègues,
Vous êtes cordialement invité.e au colloque franco-allemand :

L’histoire intersectionnelle. Pertinences. Potentiels. Limites /
Geschichte intersektional. Relevanz. Potenziale. Grenzen

qui se tiendra du 10 au 12 juillet 2019 à l’Institut d’études avancées de Freiburg (FRIAS).

Lieu : Université de Fribourg en Brisgau, FRIAS, Institut des hautes études de Fribourg, Albertstr. 19,
79104 Fribourg-en-Brisgau (Allemagne)
Organisation : Le collectif Histoire intersectionnelle : Anne-Laure Briatte, Miriam Bräuer, Isabelle Deflers, Mirjam Höfner, Christa Klein, Marie Muschalek, Nina Reusch

L’intersectionnalité est un concept de recherche interdisciplinaire mobilisé pour l’analyse les relations d’inégalité sociale et des relations de pouvoir dans leurs enchevêtrements. Les inégalités qui se dessinent le long d’axes de différence tels que la race, la classe sociale, le sexe, le handicap, le corps, la religion, la nationalité, l’origine, l’espace et bien d’autres sont étudiées avec cette approche dans leurs interdépendances sociales historiquement et contextuellement spécifiques. Le terme « intersectionnalité », inventé en 1989 par la juriste américaine et co-fondatrice de la Critical Race Theory Kimberlé Crenshaw, est devenu le nouveau mot à la mode des études de genre dans les années 1990 et, à ce titre, est discuté depuis une dizaine d’années dans dans les sciences historiques.

Lors de notre conférence franco-allemande et internationale, nous examinerons la pertinence, le potentiel et les limites des perspectives de recherche intersectionnelle en histoire. Les langues de travail sont l’allemand et le français. Les résumés et les présentations PowerPoint seront traduits dans l’autre langue de travail.
Le projet de coopération franco-allemand est financé par l’Arbeitskreis Historische Frauen- und Geschlechterforschung (AKHFG e.V.), le Frankreich Zentrum de l’Université de Fribourg, l’Institut d’études avancées de Fribourg (FRIAS), le Centre d’anthropologie et d’études de genre (ZAG), le Groupe de travail genre de l’International Graduate Funding (IGA) de l’Université de Fribourg, le Women’s Funding du département Histoire et études culturelles du FU Berlin, le programme « Procope structurant 2019 » de l’ambassade de France à Berlin et le groupe « Genre & Europe » du LabEx EHNE.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site web: https://www.genderstudies.uni-freiburg.de/geschichte-intersektional-lhistoire-intersectionnelle.

Veuillez envoyer votre inscription, gratuite mais obligatoire, jusqu’au 30.06.2019, à: Mme Andrea Nordlander (FRIAS), mail : andrea.nordlander@frias.uni-freiburg.de.

N’hésitez pas à faire circuler l’information autour de vous !
Anne-Laure Briatte

Print Friendly, PDF & Email

L’Europe, une chance pour les femmes ? Le genre de la construction européenne

Anne-Laure Briatte, Éliane Gubin, Françoise Thébaud (éd.), L’Europe, une chance pour les femmes ? Le genre de la construction européenne, Éditions de la Sorbonne, 2019, 304 p.

L’Europe n’a pas que des « pères fondateurs ». Dès l’entre-deux-guerres, des femmes militent aux côtés d’européistes convaincus. Animées par un ardent espoir pacifiste ou féministe, elles collaborent à ce qui a pu apparaître comme une utopie avant de se muer en une extraordinaire aventure.

Historien·ne·s, sociologues, politistes, juristes, germanistes, les auteur·e·s de cet ouvrage se sont demandé ce que l’Europe a fait pour les femmes et inversement. Quel rôle jouèrent les femmes dans la conception et la réalisation du projet européen ? Quelle fut leur place dans l’administration communautaire et au Parlement européen ? Avec quelles conséquences pour les institutions et pour les droits des femmes ? À partir d’un seul article du traité de Rome (article 119), quelles stratégies ont été mises en oeuvre pour faire de l’égalité des sexes une valeur commune et fondamentale sur laquelle construire l’Europe ? Le projet européen fut un moteur pour l’émancipation des femmes. Plus progressiste que la plupart des politiques nationales, la politique communautaire d’égalité hommes-femmes a souvent été l’aiguillon des procédures égalitaires dans les États membres. Inspiratrices ou « petites mains » indispensables, interprètes, fonctionnaires ou parlementaires européennes, des femmes ont contribué à faire de la question de l’égalité un levier majeur de l’Europe sociale. Cet ouvrage aborde ainsi de nombreuses perspectives novatrices. Il analyse les réussites mais aussi les échecs et s’interroge sur leurs causes.

Ont collaboré à cet ouvrage :
Carlos-Manuel Alves, Anne-Laure Briatte, Mauve Carbonell, Christel Chaineaud, Fanny Cohen, Barbara Curli, Corine Defrance, Yves Denéchère, Federica Di Sarcina, Mariette Fink, Laura L. Frader, Éliane Gubin, Maria Kyriakidou, Claire Lafon, Frédéric Mertens de Wilmars, Gwenaëlle Perrier, Ulrich Pfeil, Ferruccio Ricciardi, Mechthild Roos, Anne Salles, Rebecca Shriver, Françoise Thébaud et Marion Uhle.

Print Friendly, PDF & Email