Gewalt im politischen Raum – La violence dans l’espace politique

16. Kolloquium des Deutsch-Französischen Historikerkomitees in Kooperation mit dem Deutschen Historischen Institut Paris

Gewalt im politischen Raum: Wahrnehmung, Diskurse, Emotionen in Deutschland, Frankreich und Europa (19.-21. Jahrhundert)

Deutsches Historisches Institut Paris, 8.-10.11.2023

So unterschiedlich die Formen und Praktiken der Gewalt sein mögen, so unterschiedlich können auch ihre Wahrnehmung und die Emotionen ausfallen, die sie hervorbringt. Gewalt kann Schmerz, Schrecken, Entsetzen und Trauer genauso erzeugen wie Gleichgültigkeit, Triumphgefühle oder Genugtuung. Die Frage, wie Gewalt wahrgenommen wird und welche Emotionen mit ihr verbunden sind, hängt von vielen Faktoren ab: davon, ob jemand auf der Seite der Opfer, der Täter:innen oder der Zeug:innen steht, davon, ob Gewalt als legitim oder illegitim empfunden wird oder davon, wie nah oder wie fern die Gewalt ist und in welcher Weise sie medial vermittelt wird. Ziel des Kolloquiums ist es, das komplexe Verhältnis von Gewaltausübung und Gewaltwahrnehmung im Kontext der deutsch-französischen Geschichte und davon erweiternd ausgehend im europäischen und dem damit verbundenen globalen Raum in den Blick zu nehmen.

Organisator:innen

Dr. Axel Dröber (DHI Paris), Dr. Valérie Dubslaff (Université Rennes 2/DFHK), Prof. Dr. Jörg Requate (Universität Kassel/DFHK)

Interessent:innen werden gebeten, den Titel ihres Vortrags, ein Abstract (maximal 500 Wörter) sowie ihren Lebenslauf (1 Seite) in deutscher, englischer oder französischer Sprache bis zum 31. Dezember 2022 in einer Datei per E-Mail an die Organisator:innen an folgende Adresse comitefrancoallemand(at)gmail.com zu richten. Doktorand:innen und Postdocs werden besonders aufgefordert, sich zu bewerben.

Link zum deutschen CfP

16e colloque du Comité franco-allemand des Historiens en coopération avec l’Institut historique allemand Paris

La violence dans l’espace politique : Perceptions, discours et émotions en Allemagne, en France et en Europe (XIXe-XXIe s.)

Institut historique allemand Paris, 8-10 novembre 2023

Les formes et les pratiques de la violence peuvent différer d’un contexte à l’autre, tout comme la perception et les émotions qu’elle suscite. La violence peut provoquer de la douleur, de la terreur, de l’horreur, de la tristesse ou au contraire générer de l’indifférence ou un sentiment de triomphe et de satisfaction. La perception et les émotions qu’elle induit dépendent de nombreux facteurs, notamment de la perspective adoptée (victimes, agresseurs ou témoins), de sa supposée légitimité ou illégitimité, de la distance temporelle et spatiale qui nous sépare d’elle ainsi que de sa médiatisation. La visée du colloque est ainsi d’interroger l’histoire complexe du rapport entre la pratique de la violence et sa perception dans l’espace franco-allemand et européen, espace considéré dans ses ramifications globales.

Organisation: Axel Dröber (DHI Paris), Valérie Dubslaff (Université Rennes 2/CFAH), Jörg Requate (Universität Kassel/CFAH)

Veuillez envoyer les propositions de communication (avec un titre et un résumé de 500 mots max.) et un CV (d’une page) en langue allemande, française ou anglaise jusqu’au 31 décembre 2022 en un seul fichier par mail au comité d’organisation (comitefrancoallemand(at)gmail.com). Les doctorant·e·s ou post-docs sont particulièrement encouragé·e·s à postuler.

Lien vers l’appel à communication en français

Print Friendly, PDF & Email

Face au nazisme. Le cas alsacien

Exposition: Face au nazisme. Le cas alsacien – du 15 septembre 2022 au 15 janvier 2023, Strasbourg

L’exposition Face au nazisme. Le cas alsacien, organisée par Jérôme Schweitzer et Catherine Maurer, se tiendra à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg jusqu’au 15 janvier 2023.

Un cycle de conférences accompagne l’exposition et le catalogue, qui reprend la totalité des documents présentés et y ajoute plusieurs articles de spécialistes, est également disponible.

Voir toutes les informations en suivant le lien:

https://www.bnu.fr/fr/evenements-culturels/nos-expositions/face-au-nazisme-le-cas-alsacien

Lieu de l’exposition:

Bibliothèque nationale et universitaire
6 place de la République | 67000 Strasbourg
Trams B-C-E-F arrêt République
Salle d’exposition (1er étage)
Print Friendly, PDF & Email

Géopolitique

CfP/AAC: La géopolitique. Regards croisés franco-allemands sur la renaissance en Allemagne et en France d’une notion controversée, 23-24/03/2022, à Paris

Le projet se propose d’étudier les défis spécifiques posés par toute une série d’instabilités globales politiques, économiques et sociales, ayant émergé déjà depuis quelques années, dont le fait marquant est représenté par le regain de la guerre en Europe avec le conflit ukrainien, aux décideurs politiques et à la société civile en France et en Allemagne. À cette occasion, l’accent est mis sur le retour de la « géopolitique » dans le discours public des deux pays. De ce fait, il s’agira, à travers des cas d’espèces concrets, de décrypter les différences d’interprétation des concepts de « géopolitique », « d’Europe puissance », « d’autonomie stratégique » ou « d’Europe géopolitique », ainsi que les enjeux géostratégiques essentiels pour l’Europe d’un point de vue français et allemand. Il s’agira enfin d’évaluer la concordance ou la divergence, voire le décalage, des représentations par rapport à des défis géopolitiques actuels, et des politiques de défense et de sécurité mises en œuvre de part et d’autre du Rhin, afin de savoir dans quelle mesure et comment dans ces domaines des positions communes pourront s’articuler à l’échelle de l’UE.

La journée d’étude est organisée notamment par l’équipe d’accueil AGORA de CY Cergy Paris Université dans le cadre d’un projet de formation-recherche (PFR) du Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA) sur le thème : « La France et l’Allemagne face au retour de la géopolitique dans l’analyse des enjeux stratégiques pour l’Union européenne (UE) ». Outre cette journée d’étude, deux autres manifestations scientifiques seront organisées à la fin de l’année 2023 et en 2024, respectivement à Metz et à Passau. Ce projet est issu de la coopération entre CY Cergy Paris Université (AGORA), l’Université de Lorraine (CEGIL) et l’Université de Passau. Les résultats seront publiés sous la forme d’un dossier thématique en 2025 dans la revue Allemagne d’aujourd’hui (Presses universitaires du Septentrion).

La journée d’études se tiendra à la Maison Heinrich Heine – Cité internationale universitaire de Paris, les 23 et 24 mars 2023

Organisateurs:

Daniel Göler, Université de Passau
Reiner Marcowitz, Université de Lorraine
Stephan Martens, CY Cergy Paris Université

Modalités de candidature:

Les propositions de communication (titre, résumé, courte biographie) d’une page maximum (ou 3000 signes), en français ou en allemand, sont à envoyer d’ici le 15 novembre 2022 à l’adresse suivante: stephan.martens(at)cyu.fr

Lien vers l’AAC en allemand et en français.

Print Friendly, PDF & Email

« Faire la Paix »

CfP/AAC: « Faire la paix » : approches pluridisciplinaires sur les processus de pacification et de réconciliation – 3e édition des Journées Franco-Allemandes des MSH du Grand Est, 16-17 mars 2023

Comment se manifeste, à travers l’histoire et d’une société à l’autre, l’art de « faire la paix » ? Quelles transformations affectent les pratiques politiques, sociales et juridiques qui produisent ou marquent la pacification des relations entre deux sociétés ? Quelle est l’histoire des formes sociales du « faire la paix » et de la réconciliation ? Y a-t-il une contribution franco- allemande spécifique à l’art de la paix et, si c’est le cas, quelle est-elle ? Organisé dans le cadre des journées franco-allemandes des MSH du Grand Est, ce colloque part du constat que les relations franco-allemandes après la Deuxième Guerre mondiale ont pu être présentées comme des laboratoires de la réconciliation entre deux pays en guerre. Il entend replacer ces relations franco-allemandes dans un contexte historique et géographique plus large, et interroger, par un dialogue construit avec d’autres périodes et d’autres aires géographiques, le caractère de « modèle » que l’on attribue à la réconciliation franco-allemande. (…)

Comité d’organisation :

Régine Battiston, Guido Braun, Nicolas Brucker, Aude-Marie Certin, Karim Fertikh, Sonia Goldblum, Reiner Marcowitz, Sylvain Perrot

Modalités de candidature:

Les propositions de communication, d’environ 2000 signes, rédigées en français ou en allemand et accompagnées d’un CV d’une page, seront adressées pour le 15 novembre 2022 au plus tard à:

jfa-msh.2023(at)uha.fr

Lien vers le CfP en français et en allemand.

Print Friendly, PDF & Email

Le tract en RDA

Hélène Camarade, Le tract en RDA 1949-1990, Instrument de résistance, d’opposition et de conquête de l’espace public, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 2022

Cet ouvrage propose une histoire de la résistance et de l’opposition en République démocratique allemande (RDA) au prisme du média clandestin qu’est le tract. À partir d’un corpus inédit de 460 tracts, l’étude montre que la lutte pour la liberté d’expression et la conquête de l’espace public ont été des enjeux décisifs et continus de l’opposition entre 1949 et 1990. Ces sources nous renseignent sur les idées, les valeurs, les revendications, les stratégies argumentatives et les moyens d’action préconisés par plusieurs générations d’opposants, qui ont cherché, seuls ou en groupe, à combattre la dictature du SED ou à la réformer de l’intérieur.

Sommaire de l’ouvrage

 

Print Friendly, PDF & Email

Das rote Erbe der Front

Emmanuel Droit et Nicolas Offenstadt (Hg.): Das rote Erbe der Front, Der Erste Weltkrieg in der DDR, Berlin, De Gruyter Oldenbourg, 2022

Der Erste Weltkrieg darf nicht nur als die « Urkatastrophe des 20. Jahrhunderts » gesehen werden, sondern auch als eine fundamentale Grunderfahrung für die zukünftige Führungselite der DDR. Der Krieg hat ihren Leib und ihre Weltanschauung geprägt. Wie relevant war diese Erfahrung für die politischen Kämpfe der Weimarer Republik und den Widerstand unter dem Nationalsozialismus?

Dieser Sammelband geht einerseits der Frage nach dem Verhältnis zwischen dem Ersten Weltkrieg als « Erfahrungsraum » und « Fronterlebnis » sowie andererseits der DDR als politischem Experiment in Deutschland nach 1945 nach. Wie wurde der Erste Weltkrieg zwischen 1949 und 1989 als Erinnerungsort tradiert? Welche Geschichtsschreibung, welcher Diskurs und welche Vektoren wurden dabei mobilisiert? Inwieweit und wie hat letztendlich dieser Krieg die DDR als Lebenswelt geprägt?

Weitere Informationen finden Sie hier.

Print Friendly, PDF & Email

Annonce/Ankündigung: Migration, exil, diasporas, au prisme de la rupture – 19-20 mai 2022

Annonce/Ankündigung : Colloque « Migration, exil, diasporas, au prisme de la rupture » – 19-20 mai  2022

Le colloque Migration, exil, diasporas, au prisme de la rupture vient clore le programme de recherche « Ruptures » (2017-2022) du centre de recherche Humanités et sociétés (CHUS). En travaillant à diverses échelles spatiales et temporelles, l’on se propose d’élaborer une réflexion théorique et empirique autour des phénomènes d’éclatement et de reconfigurations identitaires en migration, en exil et en diaspora. Il s’agit d’identifier les enjeux politiques et sociaux de l’enracinement ou du déracinement, et d’examiner la résilience des territoires, des individus et des sociétés à l’aune des mutations induites par les mobilités contraintes ou choisies. Plus profondément, on explorera la réalité et/ou la dimension de la rupture, les obstacles à la rupture totale, voire même la « contre-rupture ».

Colloque international 19-20 mai 2022, UCO Angers dans le cadre du programme « Ruptures » du Centre de recherche Humanités et Sociétés (Axe 2 : Territoires, altérités et circulations)

Lien vers le programme

 

Print Friendly, PDF & Email

CfP/AAC: Sport | Frankreich | Deutschland – Transnationale Perspektiven in Geschichte und Gegenwart

CfP/AAC: Sport | Frankreich | Deutschland – Transnationale Perspektiven in Geschichte und Gegenwart

Tagung, 23. bis zum 26. Mai 2023 in der Schwabenakademie Irsee (Bayern)

Die Olympischen Spiele 2024 in Paris sind eine willkommene Gelegenheit, das Sportgesche- hen in Deutschland und Frankreich auf den Punkt zu bringen und eine disziplinenübergrei- fende Bestandsaufnahme aktueller wie historischer Strukturen und Entwicklungen, Phäno- mene und Praktiken, Beziehungen und Transfers zu präsentieren. Erste Versuche, die Ge- schichte und Gegenwart des Sports in beiden Ländern in transnationaler Perspektive zu erfor- schen, liegen mittlerweile Jahrzehnte zurück. Seitdem sind zahlreiche neue Themenfelder er- schlossen und unter veränderten, z.B. kulturhistorischen, soziologischen oder politikwissen- schaftlichen Blickwinkeln betrachtet worden. Ziel der deutsch-französischen Tagung wird es sein, dem Neuvermessen der Forschungslandschaft gebührend Rechnung zu tragen und eine kritische Bilanz bisheriger sowie fruchtbare Perspektiven künftiger wissenschaftlicher An- strengungen aufzuzeigen und miteinander zu diskutieren. Dem entsprechend beabsichtigt die Veranstaltung, ein zeitlich wie inhaltlich breites sportbezogenes Panorama zu entfalten.

Veranstaltungsort: Schwabenakademie Irsee

Veranstalter: Prof. Dr. André Gounot, Unité de recherche Arts, Civilisation et Histoire de l’Eu- rope, Université de Strasbourg / Dr. Markwart Herzog, Direktor der Schwabenakademie Irsee / Prof. Dr. Dietmar Hüser, Lehrstuhl für Europäische Zeitgeschichte, Universität des Saarlandes / Prof. Dr. Manfred Lämmer, Deutsche Sporthochschule Köln / Prof. Dr. Albrecht Sonntag, EU- Asia Institute, ESSCA Ecole de Management, Angers

Bewerbungsschluss: 31.05.2022

Link zum CfP auf Deutsch und Französisch

Print Friendly, PDF & Email

AAC/CfP: Pour un Tour d’Europe de l’humour politique – 21 octobre 2022

AAC/CfP: Pour un Tour d’Europe de l’humour politique : Les mots, les images, les sons et les mécanismes, des Lumières à nos jours

Journée d’études, 21 octobre 2022, MSHE Université de Franche-Comté – Besançon

Depuis le premier choc pétrolier, le sentiment de vivre une crise touche les pays européens par intermittence. Dans les années 2000, les remises en question économiques et sociales reviennent, s’installent dans la durée et provoquent un effritement de l’adhésion à la démocratie libérale. Dans le même temps, les recherches et les publications sur l’humour se multiplient, signe d’un intérêt sociétal qui trouve une abondante matière dans d’innombrables prestations humoristiques, relayées par les médias.Prenant appui sur ces travaux qui étudient exclusivement l’humour iconique, c’est-à-dire tout ce que l’on désigne communément par « caricatures », nous pensons qu’il est opportun de mener une nouvelle réflexion collective et interdisciplinaire. La synergie réunissant des chercheuses et chercheurs en histoire, sociologie, philosophie, économie, linguistique, sémiologie et peut-être encore d’autres disciplines embrassera toutes les formes d’expression humoristique : iconique, langagière, sonore. Le travail collectif se penchera sur la diversité et les spécificités qui s’observent dans l’ensemble de l’espace européen. La réflexion commencera au milieu du XVIIIe siècle et atteindra le Temps présent du début des années 2020.

Candidatures à envoyer jusqu’au 30 juin 2022 à stephanie.krapoth(at)univ-fcomte.fr, copie à : sophie.lorioz(at)univ-fcomte.fr

Toutes les informations sont contenues dans l’AAC, téléchargeable ici en français et en allemand

Print Friendly, PDF & Email

Solidarité avec l’Ukraine/Solidarität mit der Ukraine

Le bureau du Comité franco-allemand des Historiens exprime au nom de tous ses membres sa profonde solidarité avec les chercheurs et chercheuses ainsi que les étudiant·e·s ukrainien·ne·s, et plus généralement avec l’ensemble de la société ukrainienne, victimes de l’intervention militaire de la Russie. Il apporte également son soutien aux courageuses voix critiques – notamment des collègues de l’université – qui tentent de se faire entendre en Russie et subissent la répression du régime. Face à cette invasion et à cet usage politique mensonger de l’histoire par les autorités russes, le comité franco-allemand des Historiens rappelle son refus de toute forme d’instrumentalisation infondée de l’histoire. Au côté de la communauté internationale des historien·ne·s, nous continuerons à porter la parole critique des sciences historiques.

Im Namen aller seiner Mitglieder drückt der Vorstand des Deutsch-Französischen Historikerkomitees seine tiefe Solidarität mit den ukrainischen Wissenschaftler:innen sowie den Studierenden und generell mit der gesamten ukrainischen Gesellschaft aus, die Opfer der militärischen Intervention Russlands sind. Er unterstützt die mutigen kritischen Stimmen – u.a. von Kolleg:innen –, die versuchen, in Russland ihren Protest auszudrücken, und deswegen der Repression des Regimes ausgesetzt sind. Angesichts dieser Invasion und des verlogenen politischen Gebrauchs von Geschichte durch die russischen staatlichen Stellen erinnert das DFHK daran, dass es jede Form der unbegründeten Instrumentalisierung der Geschichte ablehnt. An der Seite der internationalen Gemeinschaft der Historiker:nnen werden wir auch weiterhin das kritische Wort der Geschichtswissenschaft tragen.

Print Friendly, PDF & Email

« Deutschland ist auch Frauensache »

Valérie Dubslaff, „Deutschland ist auch Frauensache“, NPD-Frauen im Kampf für Volk und Familie 1964-2020, Berlin, De Gruyter Oldenbourg, 2022

Bei der historischen Betrachtung extrem rechter Parteien gerät meist aus dem Blick, dass auch Frauen dort schon immer einen aktiven Part gespielt haben. So auch in der NPD, deren Geschichte hier zum ersten Mal in weiblicher Perspektive aufgearbeitet wird. Die einst aktivste Partei am rechten Rand bot insbesondere ehemaligen Nationalsozialistinnen vielfältige Betätigungsfelder, ob in den Parteistrukturen, der Presse- und Öffentlichkeitsarbeit, der ideologischen Zuarbeit oder als Abgeordnete in den Landtagen der Bundesrepublik. Valérie Dubslaff untersucht die personellen, politischen und ideologischen Entwicklungen der NPD seit ihrer Gründung 1964 und fragt dabei nach dem politischen Selbstverständnis der Nationaldemokratinnen in unterschiedlichen zeitgeschichtlichen Zusammenhängen. Sie zeigt, dass deren nationalistischer „Kampf für Deutschland“ immer auch mit einem innerparteilichen Ringen um weibliche Handlungsmacht in der stark männlich dominierten extremen Rechten einherging.

Werbeflyer

Link zum Verlag

Print Friendly, PDF & Email

En hommage à Gilbert Krebs (1932-2021)

Le Comité franco-allemand des historiens a la tristesse de vous faire part de la disparition de Gilbert Krebs, survenue le 4 décembre 2021.

Professeur de civilisation allemande à l’Université Sorbonne Nouvelle (depuis 1980),  il a fortement marqué les Etudes germaniques par son engagement tant institutionnel que disciplinaire et scientifique. Fondateur et directeur des Publications de l’Institut d’Allemand d’Asnières (PIA), il coordonné, dirigé et publié un grand nombre d’ouvrages sur l’histoire de l’Allemagne du XXe siècle. On peut ainsi évoquer:

– Les avatars du juvélinisme allemand 1896-1945, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2015

– Avec Hans Manfred Bock (dir.), Échanges culturels et relations diplomatiques. Présences françaises à Berlin au temps de la République de Weimar, Asnières, PIA, 2005

– Avec Gérard Schneilin (dir.), Weimar ou la démocratie en Allemagne, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 1994

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Ankündigung/Annonce: Dissertationspreis des DFHK 2022/Prix de thèse du CFAH 2022

Das DFHK schreibt den Dissertationspreis 2022 aus. Bewerbungen sind auf Vorschlag eines Mitglieds des Komitees (unter Ausschluss der BetreuerInnen) möglich für Doktorarbeiten, die zwischen dem 1.1.2020 und dem 31.12.2021 verteidigt worden sind. Senden Sie bitte bis zum 15. Februar 2022 Ihre Vorschläge mit einer kurzen Begründung zu Preiswürdigkeit und Innovationspotential der Arbeit an Prof. Dr. Anne Kwaschik (anne.kwaschik(at)uni-konstanz.de).

Bitte senden Sie zu diesem Zeitpunkt noch nicht die vollständigen Bewerbungsunterlagen (PDF, beide Gutachten bzw. rapport de soutenance). Diese werden in einem zweiten Schritt angefordert.

Das Preisgeld beträgt 2000 €.

Le concours pour le Prix de thèse 2022 du Comité franco-allemand des historiens est officiellement ouvert. Les candidatures se font sur proposition d’un membre du comité (à l’exclusion des directeurs/trices de thèse) pour les thèses de doctorat soutenues entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021. Veuillez envoyer vos propositions jusqu’au 15 février 2022 à Anne Kwaschik (anne.kwaschik(at)uni-konstanz.de), en formulant un bref avis sur la qualité et le potentiel d’innovation de la thèse. Veuillez ne pas encore envoyer, à ce stade, le dossier de candidature complet (PDF, les deux expertises ou le rapport de soutenance). Il sera demandé dans un second temps.

Le montant du prix s’élève à 2000 €.

Print Friendly, PDF & Email

Ehrung: Ehrendoktor für Ingo Kolboom

Zweiter Ehrendoktor  für den Dresdner Professor Info Kolboom, ehemals TU Dresden

In seiner jüngsten Sitzung hat der Akademische Senat der kanadischen Universität von Moncton (Neubraunschweig) den emeritierten Professor Ingo Kolboom aus Dresden zum Ehrendoktor ernannt. Die Universität Moncton würdigt damit die Verdienste Ingo Kolbooms um die Forschung und Vermittlung der Geschichte und Kultur der französischsprachigen „akadischen“ Minderheit in den atlantischen Provinzen in Kanada außerhalb Québecs und, wie es in dem Schreiben heißt, für „die außergewöhnliche Qualität“ seines Beitrags zu seinem „Berufsstand und der Gesellschaft“. Die Université de Moncton wurde 1963 gegründet und zählt zu der größten französischsprachigen Universität Kanadas außerhalb der frankophonen Provinz Québec (https://www.umoncton.ca/ ).

Der Historiker, Politikwissenschaftler und Romanist Kolboom war früher mehr als zehn Jahre deutsch-französischer Programmdirektor in der Deutschen Gesellschaft für Auswärtige Politik (DGAP) und Gastprofessor für deutsche und französische Politik und Geschichte an der Universität von Montréal in Québec. Von 1994 bis 2012 hatte er an der TU Dresden einen romanistischen Lehrstuhl für Geschichte, Politik und Kultur der französischsprachigen Welt mit Schwerpunkt Frankreich und Kanada inne. Als er 2012 seine Dienstzeit an der TU Dresden beendete, ehrte ihn Frankreich mit dem Offiziersgrad des Nationalen Verdienstordens und die Bundesrepublik Deutschland mit dem Verdienstorden 1. Klasse.

 

Print Friendly, PDF & Email

AAC/CfP: À la rencontre des sources du for privé

AAC/CfP: À la rencontre des sources du for privé : carnets personnels à l’époque de la Seconde Guerre mondiale et leurs apports pour la recherche

Au fil du XXe siècle, l’intérêt du public et de la recherche pour le genre du témoignage s’est amplifié par étapes. Le champ d’expériences des guerres a joué son rôle dans la multiplication des témoignages et leur utilisation dans le domaine judiciaire, et notamment dans les grands procès contre les criminels de guerre. L’exposition publique des témoins et l’intérêt médiatique que suscitent les procès stimule, voire nécessite ensuite des réflexions épistémologiques en sciences humaines. À l’heure où en Allemagne fédérale des acteurs centenaires se voient démasqués et traduits en justice, alors que le jour approche où les derniers témoins de la Seconde Guerre mondiale auront disparu, il nous paraît intéressant d’initier une réflexion interdisciplinaire sur l’étude et l’apport des égodocuments en sciences humaines. Au-delà des disciplines de la littérature et de la socio-anthropologie qui s’imposent, nous incluons le champ de la muséologie qui a connu des innovations notables ces dernières années. Ce faisant, nous profitons de l’opportunité d’assister littéralement en temps réel à une application concrète, car le musée de la Résistance et de la Déportation bisontin est actuellement en train de refonder complètement sa narration et son exposition. Sa réouverture au public est prévue pour juin 2024, date envisagée pour le colloque international qui viendra clôturer le travail collectif. Nous proposons d’organiser la réflexion collective en plusieurs volets, voir le programme provisoire.

Envoi de propositions de contribution (titre et esquisse de continu) en 1000 signes maximum jusqu’au 15 janvier 2020 à stephanie.krapoth(at)univ-fcomte.fr et sophie.lorioz(at)univ-fcomte.fr
Vous trouverez toutes les informations sur l’ACC/CfP.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

AAC/CfP: Pour un Tour d’Europe de l’humour politique

AAC/CfP: Pour un Tour d’Europe de l’humour politique : Les mots, les images, les sons et les mécanismes, des Lumières à nos jours

Journée d’études (19 mai 2021) et colloque (2023)

Depuis le premier choc pétrolier, le sentiment de vivre une crise touche les pays européens par intermittence. Dans les années 2000, les remises en question économiques et sociales reviennent, s’installent dans la durée et provoquent un effritement de l’adhésion à la démocratie libérale. Dans le même temps, les recherches et les publications sur l’humour se multiplient, signe d’un intérêt sociétal qui trouve une abondante matière dans d’innombrables prestations humoristiques, relayées par les médias. La synergie réunissant des chercheuses et chercheurs en histoire, sociologie, philosophie, économie, linguistique, sémiologie et peut-être encore d’autres disciplines embrassera toutes les formes d’expression humoristique : iconique, langagière, sonore. Le travail collectif se penchera sur la diversité et les spécificités qui s’observent dans l’ensemble de l’espace européen, du milieu du XVIIIe s. au début des années 2020.

Les candidatures sont à envoyer jusqu’au 15 décembre 2021 à stephanie.krapoth(at)univ-fcomte.fr, copie à : sophie.lorioz(at)univ-fcomte.fr

Voir les toutes informations sur l’AAC/CfP.

Print Friendly, PDF & Email

AAC/CfP: Passés recomposés : la mobilisation de références historiques dans les discours contemporains sur la démocratie

AAC/CfP: Passés recomposés : la mobilisation de références historiques dans les discours contemporains sur la démocratie/Die Vergangenheit in der Gegenwart. Historische Vergleiche in
zeitgenössischen Demokratiediskursen

Colloque/Tagung, Université de Bourgogne, Dijon, 20-21 octobre 2022

Depuis quelques années et dans le contexte de ce qui est perçu comme une crise de la démocratie, les références historiques, et notamment les parallèles avec le début des années 1930, se multiplient dans les discours sur la démocratie en Europe et aux Etats-Unis, tant du côté de ses défenseurs que de ceux qui en critiquent les déficits et le fonctionnement. Ce colloque interdisciplinaire se propose d’analyser ces phénomènes à partir des cas de démocraties « historiques » (Royaume-Uni, Etats-Unis) ainsi que de démocraties encore marquées par les expériences dictatoriales du XXe siècle (Allemagne, Italie, Espagne). Le cas de l’Amérique latine pourra également être envisagé. Il poursuit un double objectif : d’une part, contribuer à la recherche sur les usages politiques du passé et la question du « passé dans le présent » – question très actuelle dans la recherche en sciences humaines et sociales – et à la réflexion sur la crise actuelle de la démocratie ; d’autre part, dans la continuité de la recherche menée au sein de l’équipe « Individu & Nation » du Centre Interlangues/TIL, le faire à travers la rencontre et le dialogue entre des approches et objets d’études issus non seulement de cadres nationaux et d’aires culturelles différentes, mais également de différentes disciplines : civilisation, histoire, sciences politiques, études filmiques, littérature ou encore linguistique.

Délai de candidature: 31 janvier 2022
Lien vers l’AAC en français/Link zum deutschen CfP

Print Friendly, PDF & Email

Stellenangebote/Offres d’emploi – 2 Postdocs – DHIP

L’Institut historique allemand de Paris (DHIP) cherche deux postdocs, l’un·e pour le  département d’Histoire contemporaine, l’autre en Histoire numérique. Les postes sont prévus pour une durée de 3 ans (prolongeables jusqu’à 5 ans), dans le but de préparer une habilitation (allemande) ou une H.D.R., ou en général, d’écrire un « second book ».

Vous trouverez toutes les informations en suivant les liens:
https://www.dhi-paris.fr/fr/newsroom/page-detaillee/news/detail/News/chercheurse-pour-le-departement-dhistoire-contemporaine.html 
https://www.dhi-paris.fr/fr/newsroom/page-detaillee/news/detail/News/chercheurse-pour-le-departement-de-lhistoire-numerique.html .

 

Print Friendly, PDF & Email

AAC/CfP: MIGRATION, EXIL, DIASPORAS, au prisme de la rupture

AAC/CfP: Migration, exil, diasporas, au prisme de la rupture

Colloque, 19-20 mai 2022, UCO Angers

Le colloque MIGRATION – EXIL – DIASPORAS, au prisme de la rupture vient clore le programme de recherche « Ruptures » (2017-2022) du Centre de recherche Humanités et Sociétés. Tantôt expérience négative, ou même traumatisme, tantôt ouverture et renouveau ou renouvellement, la rupture est à la fois stimulante et terrifiante. Partant de ce postulat d’ambiguïté créatrice, le colloque resserre la focale sur les migrations, l’exil et les diasporas pour saisir ce qui se joue dans la rupture, en scrutant ses deux dimensions (destructrice versus créatrice). Les mobilités et circulations multiples, de plus en plus prégnantes en ce début de XXIe siècle, génèrent de profondes mutations. Elles font exploser des matrices structurantes, redessinent les territoires et produisent de nouvelles altérités, source de peurs, d’antagonismes, mais aussi d’innovations personnelles et sociétales. Deux questions centrales émergent : Comment s’articulent les tensions dynamiques engendrées par les migrations ? Une cohérence peut-elle émerger de ces mutations et basculements ?

En travaillant à diverses échelles spatiales et temporelles, l’on se propose d’élaborer une réflexion théorique et empirique autour des phénomènes d’éclatement et de reconfigurations identitaires en migration, en exil et en diaspora. Il s’agit d’identifier les enjeux politiques et sociaux de l’enracinement ou du déracinement et d’examiner la résilience des territoires, des individus et des sociétés à l’aune des mutations induites par les mobilités contraintes ou choisies. Plus profondément, on explorera la réalité et/ou la dimension de la rupture, les obstacles à la rupture totale, voire même la « contre-rupture ». Qu’elle soit réelle, imaginée ou construite, la rupture peut en effet se décliner à bien des degrés, selon que l’émigration est contrainte et violente, ou au contraire choisie – ce qui n’exclut pas la violence du basculement. Dans le premier cas se pose la question du double traumatisme (dans le pays d’origine et dans le pays de résidence) ainsi que des stratégies pour le surmonter. Le second soulève en particulier la question de « l’agentivité » (agency) des migrant.e.s, de leur degré d’indépendance vis-à-vis de leurs deux États de référence.

Organisation: Katell BRESTIC (Université d’Angers), Rocío GONZALEZ NARANJO (UCO Vannes), Brigitte PIRASTRU (UCO Angers/Université d’Angers), Gwénola SEBAUX (UCO Angers), Sheena TRIMBLE (UCO Angers)

Date de soumission des propositions: 6 février 2022

L’AAC peut être téléchargé ici.

Print Friendly, PDF & Email

CfP/AAC: Demokratie jenseits des Nationalstaats?

CfP/AAC: Demokratie jenseits des Nationalstaats? Europäisierung, Demokratisierung und Parlamentarisierung Europas seit den 1970er Jahren

Tagung, 22.-24.9.2022 (Düsseldorf)

Die Geschichtswissenschaften betonen in vielerlei Beziehungen den Zäsurcharakter der 1970er Jahre. Auch auf dem Feld der Demokratie- und Europageschichte lassen sich markante Veränderungen und Entwicklungen ausmachen. Graswurzelbewegungen etablierten neue Demokratievorstellungen, die Europäische Gemeinschaft entwickelte sich zur führenden Institution im europäischen Integrationsprozess, und der KSZE-Prozess setzte ein. Mitte der 1970er Jahre brachen die autoritären Regime in Griechenland und auf der Iberischen Halbinsel zusammen, und das Konzept eines demokratischen Europas erhielt Prägekraft als normative Ordnungsvorstellung für ein in gemeinsamen Organisationen vereinigtes Europa. Die folgenden Vertiefungen und Erweiterungsrunden des institutionalisierten Europas begleiteten dann wechselseitige Transformationsprozesse innerhalb der Gemeinschaft, der Mitgliedstaaten und der Beitrittskandidaten. Dabei tarierte sich die Statik im Bezugssystem zwischen Europa, Demokratie und Parlamentarismus stets anders aus. Die drei Variablen wurden normativ immer wieder neu verknüpft und in Beziehung zueinander gesetzt.

Dieses dynamische Beziehungsverhältnis ist Gegenstand einer gemeinsamen Tagung der Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf und der Westfälischen Wilhelms-Universität Münster, die vom 22. bis zum 24. September 2022 im Haus der Universität in Düsseldorf stattfinden wird. Im Zentrum steht die Frage nach dem Zusammenhang von Demokratisierung, Parlamentarisierung und Europäisierung: Bedingten sich die drei Prozesse wechselseitig und wirkten aufeinander ein? Die Tagung zielt interdisziplinär darauf ab, aus zeithistorischer Perspektive Ansätze der klassischen Parlamentarismusforschung mit der politischen Ideengeschichte und Europäisierungsforschung zu verbinden.

Organisation: Silke Mende (silke.mende(at)uni-muenster.de), Guido Thiemeyer (guido.thiemeyer(at)uni-duesseldorf.de) und Paul Hähnel (paul.haehnel(at)uni-duesseldorf.de). 

Alle Informationen finden Sie im CfP.

 

Print Friendly, PDF & Email

En hommage à/Im Gedenken an Prof. Dr. Jean Nurdin (1922-2021)

Professeur de civilisation allemande et d’histoire des idées à l’Université de Bourgogne jusqu’à son éméritat en 2003, Jean Nurdin, né à Fougerolles (Haute-Saône) en 1922 est décédé dans sa 99e année dans la ville de Dole, l’ancienne capitale de la Franche-Comté, à laquelle il était très attaché. Il avait soutenu en 1977 à Metz sa thèse de doctorat sur le thème de « L’idée d’Europe dans la pensée allemande à l’époque de Bismarck » qui a été publiée, sous ce titre, chez Peter Lang (Berne) en 1980. Il a également enseigné l’histoire de l’idée européenne à l’Université de Mayence. Ses recherches et réflexions tournent autour de l’idée d’Europe comme base de la construction européenne qu’il défendait avec une sorte de nostalgie. Parmi ses nombreuses communications à des colloques de l’Université de Franche-Comté auxquels il a participé, on relèvera en particulier, en 1992, sa contribution « De la fête de Hambach à Heinrich Mann » qui traite du mythe des Etats-Unis d’Europe chez les intellectuels allemands qui voyaient dans l’Europe un vecteur de démocratie et d’idées républicaines (PU de Franche-Comté 1994). En 1994, il participe une nouvelle fois au colloque « L’identité culturelle, laboratoire de la conscience européenne » organisé, sous la direction de Marita Gilli, par le laboratoire Littérature et histoire des pays de langues européennes de l’Université de Franche-Comté. Sa communication porte, dans la droite ligne de la précédente, sur «Les intellectuels allemands et l’identité culturelle de l’Europe» (PU de Franche-Comté 1995).

Dans son ouvrage Le rêve européen des penseurs allemands. 1700-1950,  publié en 2003 aux Presses universitaires du Septentrion (Villeneuve d’Ascq,  https://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100013120),  qui est comme la synthèse de ses recherches,  il exprime la crainte que « l’Europe en construction » ne réponde pas à l’idée que s’en faisaient ses initiateurs un demi-siècle plus tôt et s’éloigne de leur objectif premier de construire une fédération reposant sur le « noyau dur » de la réconciliation franco-allemande  et soit plus qu’un grand ensemble économique et commercial.  J. Nurdin ne cesse dans cet ouvrage de rappeler que les  « penseurs allemands » ont contribué à enrichir le débat sur l’Europe, son identité, sa culture, son organisation et son avenir. Dans des discours ultérieurs il rappelle aux Français le rayonnement de « l’Allemagne des écrivains et des penseurs » mais aussi de la musique et donne en exemple l’action menée, du côté français, à partir de 1945 par les  grands médiateurs que furent E. Vermeil et R. Minder, A. Grosser et J. Rovan dont il avait fait la connaissance à Nancy et à la Sorbonne. Il évoque également avec fierté le jumelage entre les villes de Dole et de Lahr où eut lieu en 1947 la première rencontre franco-allemande d’écrivains, accordant une place particulière à l’action conduite par Jean Charles Moreau, originaire de Dole, tant à Baden-Baden, capitale de la Zone française d’occupation en Allemagne, qu’à Bruxelles (voir « Rencontres inoubliables », 2015 et www.lyceebaden.net/2015/10/31/jean-nurdin/ ), Pour lui comme pour Jean Nurdin le rapprochement franco-allemand était le fondement de la construction européenne.

– Jérôme Vaillant –

Print Friendly, PDF & Email

Nationale Solidarität und ihre Grenzen

Daniel Hadwiger: Nationale Solidarität und ihre Grenzen. Die deutsche « Nationalsozialistische Volkswohlfahrt » und der französische « Secours national » im Zweiten Weltkrieg, Schriftenreihe des Deutsch-Französischen Historikerkomitees, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2021

Wie politisch war Fürsorge im Zweiten Weltkrieg? Daniel Hadwiger untersucht diese Frage am Beispiel der bedeutendsten Wohlfahrtsorganisationen des NS-Staats und des Vichy-Regimes: der Nationalsozialistischen Volkswohlfahrt (NSV) in Deutschland und des Secours national in Frankreich.

Hadwiger zeigt in einer transnationalen und vergleichenden Perspektive, wie beide Wohlfahrtsorganisationen eine soziale Funktion wahrnahmen, aber auch der Überwachung und Propaganda dienten. Er untersucht, wie durch In- und Exklusion in der Fürsorge die Idee einer deutschen Volksgemeinschaft und einer französischen Nation in- und außerhalb der nationalen Grenzen propagiert und praktiziert wurde. Als Beitrag zu einer transnationalen Gesellschaftsgeschichte des Nationalsozialismus bettet er die Fürsorge im Deutschen Reich in einen europäischen Kontext ein. Im Zweiten Weltkrieg wurden nicht nur Armeen, sondern auch Wohlfahrtsorganisationen eingesetzt, um die Bevölkerung zu beherrschen, Territorien zu gewinnen und konkurrierende Ordnungsmodelle durchzusetzen.

Für seine Dissertation hat Daniel Hadwiger 2020 den Dissertationspreis des Deutsch-Französischen Historikerkomitees erhalten.

Mehr Informationen finden Sie hier.

 

Print Friendly, PDF & Email

Repräsentation und Erinnerung der Migration / Représentation et mémoire de la migration

Dirk Rupnow, Gwénola Sebaux, Bettina Severin-Barboutie,
Meryem Youssoufi, Zaihia Zeroulou (Hg./éd.), Repräsentation und Erinnerung der Migration/Représentation et mémoire de la migration, Innsbruck, IUP, 2021

Migration bestimmt nun schon seit einiger Zeit die politischen und gesellschaftlichen Debatten in Europa – und daran wird sich in naher Zukunft wohl auch nichts ändern. Schon vor den als krisenhaft wahrgenommenen Ereignissen im Jahr 2015 war allerdings deutlich geworden, dass die europäischen Migrationsgesellschaften des 21. Jahrhunderts, die hauptsächlich durch die so genannte „Gastarbeitermigration“ nach dem Zweiten Weltkrieg transformiert worden waren, die Perspektive der Migration und die Erfahrungen und Erinnerungen von MigrantInnen nicht oder höchstens unzureichend in ihre „kollektiven Gedächtnisse“ integriert haben, Migration und MigrantInnen in den Infrastrukturen des „kollektiven Gedächtnisses“ (Archive, Museen) wie in den hegemonialen historischen Narrativen nicht sichtbar sind und keine Stimme besitzen.
In den vergangenen Jahren ist allerdings in vielen Ländern eine deutliche Zunahme an Forschungs-, Archivierungs-, Ausstellungs- und Musealisierungsaktivitäten im Hinblick auf die jeweiligen Migrationsgeschichten zu beobachten. Unterschiedliche Akteure treten dabei auf: MigrantInnen selbst, die Zivilgesellschaft, Wissenschaft und Politik. Natürlich spielen auch die Medien mit ihren Darstellungen des Themas eine zentrale Rolle.
In Anknüpfung an diese Ansätze in Forschung, Archiven und Museen will der Sammelband Bedingungen, Formen und Effekte der Repräsentation und Erinnerung von Migration aus unterschiedlichen Perspektiven in den Blick nehmen. Mit Hilfe von Analysen der Geschichte und Gegenwart sollen Muster, Traditionen und Perspektiven der Aushandlung von Migration und Integration in unterschiedlichen Ländern untersucht und die verstärkten Bemühungen um eine Sichtbarmachung von Migrationsgeschichten sowie die damit verbundenen spezifischen Herausforderungen diskutiert werden.
Mehr Informationen finden Sie hier.

 

Print Friendly, PDF & Email

Arbeiten in Hitlers Europa. Die Organisation Todt in Frankreich und Italien 1940–1945

Fabian Lemmes: Arbeiten in Hitlers Europa. Die Organisation Todt in Frankreich und Italien 1940–1945 (Industrielle Welt, Bd. 96), Köln/Weimar/Wien, Böhlau, 2021, 770 S.

Wer nach Zwangsarbeit in Hitlers Europa fragt, muss über die Organisation Todt (OT) sprechen. Als größte Bauorganisation des NS-Staats führte sie in allen deutsch besetzten Gebieten kriegswichtige Arbeiten aus und spannte in großem Umfang einheimische Arbeitskräfte und Firmen ein.

Wie gelang diese Mobilisierung? Wie verhielten sich Anreize zu Zwang, was waren die Arbeits- und Lebensbedingungen? Diese Fragen beantwortet Fabian Lemmes für das besetzte Frankreich und  das besetzte Italien. Die OT bedeutete hunderttausendfache Zwangsarbeit, oft aber auch die Wahl des kleineren Übels. Lemmes zeigt, dass die Mobilisierung ohne die Kollaboration einheimischer Verwaltungen und Unternehmen nicht möglich gewesen wäre und trotz des vermeintlichen Ämterchaos der NS-Polykratie recht gut funktionierte.

Weitere Informationen finden Sie hier.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Stellenausschreibung/Offre d’emploi: Zentrum für ostbelgische Geschichte (Eupen/Belgien)

Stellenausschreibung/offre d’emploi: Zentrum für ostbelgische Geschichte (Eupen/Belgien)

Das Zentrum für Ostbelgische Geschichte V.o.G. (ZOG) fungiert seit 2014 als Vernetzungs- und Vermittlungsplattform für die Geschichtsarbeit in Ostbelgien. Das ZOG sucht zum nächstmöglichen Zeitpunkt eine Wissenschaftliche Mitarbeiterin/ einen Wissenschaftlichen Mitarbeiter (m/w/d) in Teilzeit (0.5) und unbefristet. Die Vergütung erfolgt in Anlehnung an die Entlohnungsregelung für Referenten im Bildungs- und Forschungsbereich der Deutschsprachigen Gemeinschaft Belgiens.

Mehr Information finden Sie hier.

Print Friendly, PDF & Email

Annonce/Ankündigung: Colloque international en visioconférence (12-14 avril 2021): “Pensée démocratique et conceptions socio-économiques pendant l’entre-deux-guerres »

Colloque international en visioconférence (12-14 avril 2021): « Pensée démocratique et conceptions socio-économiques pendant l’entre-deux-guerres : importance et conséquences d’un débat sociétal majeur en Allemagne, en France, en Angleterre et en Europe centrale »

La principale réussite des années d’entre-deux-guerres fut probablement une certaine relance économique, y compris l’expansion de l’Etat providence. Malgré des différences significatives entre les divers pays européens, la « démocratie sociale » devint à travers l’Europe le terme regroupant de nombreux traits de ce que nous définissons aujourd’hui par « Etat providence démocratique ». Dans ce contexte, le colloque abordera les questions suivantes : Quel était l’impact du discours économique et de celui de la politique de protection sociale en particulier sur les liens entre la population et la démocratie ? Comment se sont articulées, au plus tard depuis le début de la crise économique mondiale de la fin des années 1920, les critiques adressées à la démocratie et celles adressées à la théorie économique du libéralisme classique ? De quelle manière les ennemis décidés de la démocratie libérale se sont-ils aussi emparés de l’argument de la protection sociale pour établir des systèmes autoritaires, voire des dictatures ?

Lien vers le programme

Lien vers le PFR: http://cegil.univ-lorraine.fr/content/quelles-democraties

Inscription obligatoire par courriel à reiner.marcowitz(at)univ-lorraine.fr et annette.lensing(at)unicaen.fr

Print Friendly, PDF & Email

La reconnaissance de l’islam dans le système éducatif allemand

Sylvie Toscer-Angot, La reconnaissance de l’islam dans le système éducatif allemand des années 1990 à 2015, PUAM, 2021

Le défi de la reconnaissance institutionnelle de l’islam est à l’ordre du jour en Allemagne depuis le début du XXIe siècle. Le dispositif régissant les relations entre l’État et les Églises, caractérisé par une reconnaissance de groupes religieux comme « corporations de droit public », par l’existence d’un impôt cultuel, par des cours de religion confessionnels dans les écoles publiques… est fort éloigné du dispositif français marqué par une stricte séparation des Églises et de l’État et par la laïcité scolaire. Il suffit pour s’en convaincre de mettre en parallèle la décision de la Cour constitutionnelle fédérale allemande du 27 janvier 2015 – autorisant les enseignantes de confession musulmane à porter un voile à l’école – et la loi française de mars 2004 sur les signes religieux dans les écoles publiques, qui interdit aux élèves le port de signes ou tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse. À travers une analyse de l’enseignement religieux islamique à l’école et de la théologie islamique à l’université en Allemagne, Sylvie Toscer-Angot réinterroge le dispositif traditionnel des relations entre l’État et les Églises chrétiennes outre-Rhin. Elle montre quels sont les enjeux et les difficultés pour étendre le système existant à l’islam et dans quelle mesure les réponses apportées dans les différents Länder sont le reflet de cultures particulières et de cadres constitutionnels et institutionnels spécifiques.

Pour plus d’informations, consulter le site de l’éditeur.

Bon de commande

 

Print Friendly, PDF & Email

Diplomatie patronale aux frontières

Martial Libera, Diplomatie patronale aux frontières: Les relations des chambres de commerce frontalières françaises avec leurs homologues allemandes (1945 – milieu des années 1980), Droz, 2019

Quels sont la nature, les thématiques et les enjeux des relations que les chambres de commerce allemandes et françaises ont nouées le long de leur frontière commune de la fin de la Seconde Guerre mondiale au milieu des années 1980 ? Ces relations présentent-elles des singularités au regard des rapports qu’entretiennent d’autres acteurs franco-allemands ? C’est à ces questions que répond l’ouvrage de Martial Libera. Pour ce faire, il retrace l’action internationale des compagnies frontalières, analyse leurs réseaux comme les moyens de leur influence et montre que les relations entre compagnies françaises et allemandes s’articulent à différentes échelles de décision : espace régional transfrontalier, espace national de part et d’autre du Rhin, espace européen, voire mondial. Dans cette optique, le livre met au jour l’approche originale, « par le bas », que les chambres de commerce ont de la construction européenne. Au croisement de l’histoire des relations internationales, de l’histoire politique et économique, de celle des représentations également, cette enquête débouche sur une étude stimulante et inédite d’une certaine « diplomatie patronale aux frontières ».

Pour plus d’informations, consultez le site de l’éditeur

 

Print Friendly, PDF & Email